Conseils pour débutants au Mountain Bike (II)

Conseils pour débutants au Mountain Bike (II)

Dans la continuité du premier post sur les conseils à l’initiation au cyclisme de montagne, voici d’autres paramètres à tenir en compte.

Matériel de mountain bike

Matériel

Le choix du matériel est également un point clé pour la bonne pratique du vélo de montagne. Pas besoin de faire une forte inversion financière dès le départ. Vous pouvez choisir d’acquérir des produits et accessoires au fur et à mesure que votre niveau s’améliore mais également en fonction des problèmes nécessitant un accessoire spécifique. Idéalement, l’utilisateur se rendra compte par lui-même de ce dont il a vraiment besoin.

Il est important d’évaluer les caractéristiques techniques de chaque produit et choisir judicieusement le modèle dont vous avez besoin. Il faut bien évaluer le rapport qualité-prix, car il arrive que des produits bons marché finissent par nous couter plus cher (casse, changements de pièces…).

En route!

Prêt à monter sur le vélo? Gardez à l’esprit que les premières fois, vous devrez vous habituer à la position que nécessite le pédalage. Le pédalage n’étant pas un geste naturel, sa parfaite maîtrise demande donc une certaine expérience.

Les points de contact avec le vélo sont le guidon et la selle. Ce sont ceux qui vous feront le plus souffrir lors des premières sorties. Surtout la selle. Pour éviter les frottements avec la typique selle anglaise, il est recommandé d’ajouter une selle molle ou constituée de gel. Il est également conseillé de porter une « culotte de vélo » équipée de mousse antibactérienne pour détendre cette zone qui peut être en contact et dans une même position pendant plusieurs heures. Le contact avec le guidon n’est pas aussi problématique, mais il n’est pas non plus à négliger. Vous pouvez utiliser des gants pour maintenir plus fortement les cornes du vélo et vous évitez ainsi certaines frayeurs.

Durant l’exercice, il est important de maintenir une position qui distribue uniformément le poids du corps. Dans le cas contraire, vous vous exposer au risque de trop soutenir certaines zones du corps, impliquant des problèmes de circulation et de fourmillement. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le dos n’est pas la partie du corps qui souffre le plus. Il sera cependant important de le protéger en adaptant notre position aux accidents géographiques que pourraient présenter le terrain. Nous pouvons prévenir et éviter l’impact de ces accidents de terrain en se relevant un peu de la selle et en utilisant nos jambes comme des suspensions.

Vélo de montagne avec pluie

Lorsque les conditions météorologiques sont défavorables (pluie, neige, brouillard, vent …), il est nécessaire de prendre ses précautions pour éviter les accidents. Il est fortement recommandé de toujours avoir un téléphone mobile ou GPS sur soi, surtout lorsque vous sortez seul afin d’éviter de se perdre ou pour rapidement demander de l’aide en cas d’accident ou de problèmes techniques.

Vélo en cité

Lorsque vous roulez sur des sections de routes à forte circulation ou en ville, vous devez alors redoubler d’attention et vous adaptez à la circulation de ce type de piste. La meilleure façon de se déplacer est de respecter tous les types de véhicules. Cependant, il est évident que dans ce cas, votre véhicule est beaucoup plus vulnérable pour son poids et sa taille. Par conséquent, vous devrez garder les yeux ouverts et rester très prudent.

Share this Story
  • Conseils pour débutants au Mountain Bike (II)
    Tourisme Tutoriels

    Conseils pour débutants au Mountain Bike (II)

    Dans la continuité du premier post sur les conseils à l’initiation au cyclisme de montagne, voici d’autres paramètres à tenir en ...
Load More Related Articles

Facebook Comments