Uncategorized
victor tasende

Víctor Tasende, l’homme né deux fois

Peut-être  avez-vous  déjà entendu parler de Víctor Tasende. Peut-être savez-vous qu’il y a quelques années il a subi un accident en sautant dans une piscine qui l’a laissé tétraplégique, et que, cependant, aujourd’hui il peut se vanter d’un curriculum sportif impressionnant, dans lequel on voir qu’il a fini les épreuves les plus dures du monde dans des disciplines comme l’ultratrail, l’ironman ou la MTB. Vous ne comprendrez sûrement pas comment c’est possible, nous non plus, mais nous sommes ravis de vous annoncer qu’il est notre nouvel ambassadeur.

victor-tasende-1

1.-Qui est-ce qui était Víctor Tasende avant l’accident ?

Avant l’accident j’étais une personne pas du tout sportive. Dans la classe de sport, à l’école, je faisais parti des premiers à s’asseoir quand il fallait beaucoup forcer. J’étais aussi un peu faignant, farceur et un petit peu menteur. Mais après l’accident tout a changé. Tout a changé d’une façon que je ne comprenais pas… Tout le mauvais qu’il y avait dans mon caractère a disparu, et tout ce que ma grand-mère, la personne qui m’a élevé, m’avait inculqué a fleuri

On peut dire que l’accident a été le plus grand cadeau qui je n’ai jamais eu. Sans doute c’était le plus dur que j’ai vécu, je le ne souhaite à personne malgré le résultat actuel, mais c’est grâce à l’accident que je suis  devenu la personne qui je suis aujourd’hui.

victor tasende

2.-L’accident et les moments postérieurs ont dû être les moments les plus durs de ta vie…

Sans doute ils sont était des moments très durs: me voir moi-même au fond d’une piscine, sans pouvoir bouger, et penser que ceux-ci étaient mes derniers instants de vie, cela a été très dur. Dans ce moment tu ne vois pas passer ta vie par-devant, comme plusieurs disent, ou du moins ce n’est pas été le cas pour moi. J’ai pensé à toutes ces choses que je n’avais pas fait par paresse, et j’ai même pensé au futur qui m’attendrait  si on arrivait à me sortir de cette piscine, car je ne sentais pas une seule partie de mon corps. 

À cet instant et durant un court moment après, j’ai voulu mourir, mais à la fin j’ai trouvé des forces, avec l’aide de tous ceux qui été autour de moi, et j’ai compris qu’en réalité ce que je voulais c’était vivre, malgré le résultat peu encourageant que je pouvais avoir.

victor tasende

3.-La majorité des personnes, nous inclus, croient qu’une tétraplégie est irréversible. Te voir faire ce que maintenant tu fais c’est un miracle. Comment c’est possible ?

N’importe quel type de récupération médullaire c’est tout un monde, chaque cas est unique et particulier, et la manière d’évoluer du patient dépend de plusieurs impondérables qui ne peuvent pas être quantifiés. De plus, les situations physiques et psychologiques de chaque personne influent beaucoup sur la direction dans laquelle il faut aller. Mon cas a été une lésion médullaire de très haut degré qui a affecté les cervicales deux, cinq et six, et malgré  un mauvais diagnostiqué une tétraplégie complète avec une perte de mobilité totale, dès qu’ils m’ont opéré ils ont vu que la moelle n’était pas sectionnée. Ils ont diagnostiqué alors une tétraplégie incomplète qui comprenait un grand éventail de possibilités qui allaient de ne jamais pouvoir recommencer bouger jusqu’à, peut-être, avoir une propre autonomie. Dans aucun cas nous ne pouvions pas imaginer que le résultat serait l’actuel, un résultat qui a pu se rendre grâce au travail commun et l’effort de tous chaque jour pendant des années. La seule chose irréversible dans la vie est la mort.

victor-tasende-2

4.-Qu’est-ce que signifie le sport pour toi ?

Le sport m’a permis une récupération presque complète. Dans un premier temps et après deux ans de réhabilitation, j’ai commencé à faire du sport parce que mon état physique n’était pas bon : je mesurais 1.75 et mon poids était de 115 kilos, le moindre mouvement me semblait très difficile, et pas seulement par le manque de mobilité, mais aussi par ce poids. Le sport a commencé à faire partie de ma vie, et, au jour le jour, au fil des mois, en me fixant de petits buts, j’ai obtenu une forme physique meilleure. 

Les années suivantes et en partant de zéro, j’ai commencé à pratiquer la rame et le tir à l’arc jusqu’à arriver à l’élite. Après j’ai décidé reprendre le VTT et j’ai finir par traverser le désert du Sahara. Je viens actuellement de traverser le désert d’Atacama, au Chili. 

victor tasende

5.-Parle-nous de cette dernière expérience, traverser le désert d’Atacama.

 

Entre toutes les épreuves que j’ai réalisées,avec un peu de recul, celle-ci a été la plus dure. La climatologie et l’altitude du terrain ont fait que c’était plus dur que nous croyions. Mais mon équipe et moi, nous avons su nous adapter et nous avons complété avec un bon rythme chaque étape.

victor tasende

6.-Comment TwoNav t’a aidé en ce défi ?

Dans cette épreuve, on nous donnait un roadbook et les traces. Malgré qu’on nous a indiqué que nous ne devions pas abandonner les zones marquées, on nous a autorisé à naviguer que si vraiment nous étions sûrs de bien le faire, et c’est ainsi comme, dans quelques occasions, grâce à l’Anima+, nous avons trouvé des alternatives moins compliqués, lesquelles nous ont fait, en plus, gagner du temps.

victor tasende

7.-Quel est ton proche grand défi ?

D’abord je vais me reposer, parce que, si bien que cela ne me plaise pas, je sais que c’est nécessaire. Pour après j’ai déjà dans en tête de participer à la Titan Tropic, une course qui traverse la forêt de Cuba. J’ai aussi envie de repartir au désert. Dans tous les cas, j’ai envie de me concentrer dans le VTT et de garder à quelques moments les ironman, trails et ultratrails.

victor tasende

8.-Qui est Víctor Tasende après l’accident ?

Je suis sans doute la meilleure version de moi-même. Nous pouvons tous toujours évoluer, il n’y a pas d’âge ni de temps, le tout est d’avancer. Après l’accident j’ai éliminé tout le négatif qui ne m’apportait rien et je me suis consacré à tous ces valeurs que j’avais déjà mais cachés, tous ce que ma grand-mère m’avait inculqué quand j’étais petit. C’est grâce à elle que je suis aujourd’hui ma meilleure version.

victor tasende

Share this Story
Load More Related Articles

Facebook Comments