alpinisme
mont-perdu

Voici la vue aérienne de l’ascension au Mont Perdu

C’est l’un des grands trésors des Pyrénnées et un sommet qui signifie, souvent, le « baptême » d’un nouvel alpiniste. Le Mont Perdu a été, peut-être, votre premier trois mille. Ou peut-être, il le sera un jour. Jouissez de cette vue aérienne de l’ascension, créée avec Land, tandis que le sommet réel vous attend !

Mont Perdu est le nom du massif calcaire composé par les pics du Mont Perdu (3.355 m), le Cylindre (3.328 m) et Añisclo (3.263 m.). Il est le plus haut de l’Europe. Son pic le plus élevé jouit d’une grande popularité grâce à que c’est un trois mille relativement facile d’atteindre, mais aussi grâce à la beauté extraordinaire de celui-ci et du parc national dont il forme part: Ordesa et Mont Perdu. Ce parc national est constitué, en plus de par les trois pics mentionnés, par quatre vallées splendides : Ordesa au sud-ouest, Añisclo au sud, Escuaín au sud-est et Pineta à l’est. Dans le côté le nord du pic du Mont Perdu se trouve l’un des rares glaciers qui continuent d’exister dans les Pyrénnés, bien que dans un recul lent mais continu.

mont-perdu

Le pic du Mont Perdu a repris le toponyme que les Gascons utilisaient, dû à son éloignement du massif depuis sa perspective. Les trois sommets (Trois Serols, trois soeurs), qui couronnent au NE le Parc National d’Ordesa et de Monte Perdido, sont de telle beauté dont ils ont reçu une attention préférentielle même de la part de la littérature : ils apparaissent souvent dans des traités mythologiques.

L’ascension la plus commune au Mont Perdu se fait depuis le refuge de Góriz, auquel nous accéderons depuis la prairie d’Ordesa (Torla). Nous avons créé l’une de nos vues aériennes déjà connues – avec le logiciel Land 8 – avec laquelle nous essayons de faciliter la planification de cette ascension et d’encourager à tous ceux qui veuillent oser son premier trois mille, car c’est un pic idéal pour cela. Profitez-là !

alpinisme, News
jordi-gil-fernandez

Jordi Gil Fernández, le nouvel ambassadeur de TwoNav, part atteindre le sommet du Toubkal.

Il est venu dans ce monde avec l’intention de marquer la différence. Il a décidé de le faire à travers le sport : il fait front à des défis pas seulement extrêmes, aussi originaux et avec un but noble, parce que, quand on fait des sacrifices pareils, il est mieux de les faire pour une bonne cause. Il est Jordi Gil Fernández, le nouvel ambassadeur de TwoNav.

Jordi Gil Fernández est un sportif extrême pluridisciplinaire qui a toujours vécu motivé par les grands projets que constamment il se fixe, et pas seulement comme sportif, aussi comme entrepreneur. Il pratique du sport extrême depuis son adolescence : à 16 ans il s’est initié à l’escalade sportive, un sport qui a supposé le point de départ d’une carrière imparable de défis et d’aventures.

jordi-gil-fernandez

Il a participé à des compétitions de niveaux national et international pendant quelques années, jusqu’à qu’il a décidé de changer sa manière d’expérimenter le sport et, avec un grand compagnon, il a commencé à créer les projets sportifs qui avaient comme but promouvoir la motivation et le dépassement d’une manière pas habituel. Ces projets ont grandi, et, avec ceux-ci, les inquiétudes et la motivation de Jordi, qui a dû à agrandir son éventail de sports pour offrir le grand impact qu’il ambitionnait. Il cumule actuellement de grandes aventures, comme faire front à l’un des ultra trails les plus durs de l’Europe, courir devant une avalanche de neige ou escalader sans attaches des murs incroyables.

« Step for Life ‘ Help for Héros ‘ », le grand projet de Jordi Gil Fernández

Son dernier et plus important projet s’appelle « Step for Life ‘ Help for Héros ‘ ». C’est le résultat de ses grandes idées unies aux expériences d’une personne qui a choisi une mode de vie inhabituel, et à cause de cela cumule des histoires incroyablement stimulantes mais d’autres réellement dures. Le projet de Step for Life consiste en donner à connaître des gens avec différents handicaps mais qui ne donne rien par impossible, des personnes incroyables avec des histoires hallucinantes qui luttent pour un rêve, lequel, Jordi va essayer d’aider à accomplir.

jordi-gil-fernandez

Dans « Step For Life » il existe “Travel Blog”

Le projet de Jordi ne se contente pas d’une action au plan national. En profitant de ses habituels voyages hors de nos frontières, il crée la section Travel Blog, qui consiste en une série de vidéoblogs, de documentaires et d’autre matériel illustratif de haute qualité, pour l’intérêt de ses adeptes et des marques qui travaillent avec lui.

TwoNav avec Jordi Gil Fernández

TwoNav sera la marque que guidera Jordi dans son si intéressant chemin. Dans ses défis sportifs de risque, la sécurité et la précision que TwoNav lui apportera est indispensable. Le premier aura lieu dans seulement quelques jours au Maroc, et consistera à atteindre le plus haut sommet du pays, la montagne Toubkal, de 4.167, en une seule journée, quand, d’habitude, le temps moyen pour cette route est de trois jour. La climatologie ne sera pas favorable, puisque l’arrivée des premières fortes pluies et de tempêtes de neige au pays est prévue pour ces jours-là. Dans ces conditions, l’usage de son Anima+ et, surtout, de la fonction trackback, peuvent être vitaux. Peu de jours avant de marcher, il se trouve en travaillant minutieusement la route avec le Land 8, parce que, dans une aventure comme cela, l’improvisation, en ce qui concerne au chemin, ne peut pas avoir lieu.

jordi-gil-fernandez

TwoNav nous suivrons très de près à Jordi Gil Fernández et son équipe(équipement) dans cette aventure, la première de plusieurs que nous ferons une assurance de la main, et nous vous maintiendrons informés à travers de nos réseaux sociaux. Et à Jordi nous voulons désirer le meilleur des sorts et le transmettre que c’est un honneur l’accompagner dans un projet si noble comme est « Step For Life ».

alpinisme, Randonnée
champignons

¡À la recherche de champignons avec TwoNav!

Les champignons sont les protagonistes de l’automne. Ils sont des authentiques petits délices qui offrent des possibilités multiples en cuisine. Mais ne nous trompons pas, il y a quelque chose qui nous plaît encore plus que les champignons : c’est d’aller les récolter au plus profond de la nature. Mais attention, il faut prendre en compte quelques questions avant de se lancer dans cette activité.

champignons

Quand et où ?

Passée la chaleur estivale et avant les gelées hivernales, les températures se sont adoucies, les jours se raccourcissent et l’humidité environnementale augmente. L’automne favorise la croissance des champignons, spécialement quand nous parlons des automnes sans de grands contrastes, donc si les températures montent beaucoup durant le jour, la croissance se trouve nul. Normalement la saison des champignons commence après les premières averses qui rafraîchissent l’atmosphère. Des chênaies et des pinèdes sont espaces naturels très appropriés à la prolifération de champignons.

champignons

La réglementation et le respect de l’environnement

Un aspect fondamental à avoir en compte quand nous allons chercher des champignons est, évidemment, le respect par le milieu naturel. Les champignons croissent dans la nature de forme totalement sauvage et c’est de notre responsabilité de prendre soin de l’environnement, respecter les espèces végétales et animales et ne pas altérer le milieu. Avant de les couper nous devons être surs d’avoir bien identifié le champignon et s’il a la taille nécessaire pour le couper, dans le cas contraire il faut mieux ne pas le toucher. Il ne faut jamais l’arracher, juste le couper. Il ne faut pas bouger remuer le sol ni les feuilles mortes.

La recherche de champignons est aujourd’hui une activité très populaire qui a favorisé même le tourisme dénommé mycologique. Le fait que les champignons soient une ressource naturelle limitée et que la récolte implique accéder aux zones naturelles protégées provoque qu’il soit parfois nécessaire d’obtenir une permission. Ces permissions peuvent varier en prix et temporalité. On a l’habitude d’établir aussi un maximum de poids autorisé par personne. Avec tout cela on essaie de régler l’activité en protégeant les bois et en favorisant son développement durable.

champignons

Un équipement basique

L’équipement basique est similaire à celui-là d’une randonnée dans la forêt : des bonnes chaussures adapté  à la zone dans laquelle nous allons marcher, les vêtements confortables qui nous protègent du froid mais sans trop se couvrir  et des imperméables en cas de pluie.

Il faut ajouter deux éléments indispensables à ceux-là : le panier et le couteau. Il faut transporter les champignons dans un panier d’osier, jamais dans des sacs en plastique, parce qu’ils empêcheraient la transpiration. De plus, le panier permet que les spores tombent pendant que nous marchons

L’utilité d’un GPS quand nous allons chercher des champignons

L’un des dangers principaux quand nous allons à la montagne pour chercher des champignons est de se perdre: il est très facile de perdre l’orientation quand nous sortons des chemins marqués, quand nous ne connaissons pas le terrain, quand les conditions climatiques sont défavorables (très commun à l’automne, par exemple le brouillard ou la pluie) ou quand, simplement, notre attention est mise dans la recherche et nous oublions les points de référence. Pour ne pas être perdu dans la montagne, la solution est, sans aucun doute, d’utiliser un bon GPS préparé pour l’activité outdoor.

Mais un GPS peut nous apporter beaucoup plus qu’une sécurité pour cette l’activité : il nous aidera à marquer, avec une précision extrême, les points ou les petites zones dans lesquelles nous avons fait une récolte important pour pouvoir tourner à celles-ci quelque temps après.

champignons

Le TwoNav Ultra, l’outil idéal pour la recherche des champignons

Le TwoNav Ultra est le plus petit et versatile de nos dispositifs. C’est le plus petit GPS du marché capable d’inclure des cartes, une particularité unique pour un GPS de poignet et indispensable pour aller chercher des champignons. Les 9 heures de l’autonomie qu’il offre dans le mode standard nous assurent des sorties sans limite, et sa taille et sa résistance le font idéal pour n’importe quelle activité en plein air sans que les inclémences du temps ne supposent pas un problème.

alpinisme, Concours
rutes-pyrenees

GAGNE UN ITINÉRAIRE GUIDÉ DANS LES PYRÉNNÉS GRÂCE AU “SOMMET DE TES RÊVES”

Si tu est en train de lire ce post nous sommes sûrs que la montagne est pour toi beaucoup plus qu’un accident géographique. Probablement tu as atteint beaucoup de sommets, soit sûr un vélo, en courant, en marchant, en escaladant… Peut-être tu as fait quelques 3000, ou un 4000 (ou peut-être plus?) . Mais ce qui est sûr est ce que tu n’as pas tout vu, et qu’il existe un sommet, comme un rêve, que tu espères furieusement pouvoir un jour atteindre.

Dis-nous lequel est-ce! Nous ne pourrons pas complètement t’accomplir ce rêve, mais TwoNav et les Rutas Pirineus voulons t’apporter  une  petite contribution  de la meilleure façon que nous puissions le faire :

TwoNav : Si beaucoup de monde est d’accord en la montagne que tu as choisie pour être un rêve, nous préparerons une video avec notre Land 8 dans laquelle nous vous montrerons la meilleure route pour faire un sommet en vue aériénne.

raquettes à neige pyrinees

Rutas Pirineos : Nous ferons un tirage au sort entre tous les participants,  l’équipe des professionnels de Rutas les Pirineos accompagneront au vainqueur dans une route guideé par les paysages spectaculaires du lac de Bulloses en raquettes à neige. Ses conseils et son savoir faire t’aideront à faire face à n’importe quel sommet, mais, de plus: nous te garantissons que tu vas t’amusser énormement!

Participer à notre concours est très simple.

1.-Suis notre page de Facebook

2.-Raconte-nous, avec un commentaire dans le post du concours, quelle est ta montagne rêvée

3.- Partage-le!

Vous avez le temps jusqu’au mercredi 19 Octobre à 20 heures. Le même jour, à 22 heure, nous annoncerons le gagnant.

alpinisme
mont-blanc-1000x600

Mont Blanc: Le berceau de l’alpinisme

L’ascension du Mont Blanc est l’une des plus célèbres au Monde. Il s’agit du plus haut sommet d’Europe Occidentale, mais c’est aussi de l’une des montagnes les plus majestueuses du continent. Tous les amoureux de la montagne se doivent de le gravir au moins une fois dans leur vie. Il y a quelques jours nous avons parlé d’une des routes les plus fréquentées utilisant notre Land 8 pour vous montrer une spectaculaire vue du parcours en vol d’oiseau. Aujourd’hui nous vous parlerons de quelques curiosités du berceau de l’alpinisme.

Le Mont Blanc est le point culminant des Alpes et de l’Europe Occidentale, c’est pour ça qu’on l’appelle « le Toit de l’Europe ». Il se trouve situé entre le Département de la Haute Savoie, à la France et la Vallée d’Aoste, à l’Italie (la frontière est un sujet à controverse entre les deux pays). Des topographes experts montent régulièrement  pour déterminer l’hauteur précise et l’évolution du même. La dernière mesure est de 4808,73 mètres.

Le sommet, il a représenté durant des siècles, un but pour beaucoup d’aventuriers. Les premiers humains qui ont atteint le sommet, sont été le Docteur Paccard, qui avait 29 ans et le chasseur, Jacques Balmat, qui avait 24 ans, en faisant face au défi que Horace Bénédict de Saussure à proposé. Il  avait offert une récompense importante au premier homme qui montait au sommet. Cette ascension marque le commencement de l’alpinisme. Les deux alpinistes ont un monument au centre de Chamonix.

chamonix_mont_blanc_2-225x300

Les routes d’ascension au Mont Blanc, exigent d’une grande préparation, mais il y a beaucoup d’alpinistes qui y montent. Le plus haut sommet de l’Europe offre l’un des plus beaux paysages de montagne d’occident: vues sur le Jura, les Voges et au Massif Central. Peut être, le Mont Blanc est une de vos défis, c’est pour ça que nous voulons vous offrir le vol d’oiseau que nous avons fait avec notre logiciel Land 8, de la plus fréquentée route pour monter à cette magnifique montagne. Profitez-en!!!

alpinisme, News, Trail running
transPY-1000x501

Joel Jaile et Eugeni Roselló font face à La Transpyrenea

Le 19 juillet suivant commence une preuve très différente de celles qui existent déjà: La Transpyrenea, 898km « non-stop » et en autosuffisance. Pas mal! Nos ambassadeurs, Joel Jaile et Eugeni Roselló font partie des 300 courageux qui feront front à ce défi extrême et nous sommes certains qu’ils seront entre ceux qui arrivent. Nous vous présentons la preuve et ils vous expliquent ses impressions:

Qu’est-ce que c’est la Transpyrenea?

C’est une preuve de trail dont le parcours traverse la totalité des Pyrénées, de la mer Cantabrique au Méditerranéen, côté français. Il y a 305 inscrits de 40 pays, mais la prévision de la terminer est de 10 à 25 personnes à cause de sa grande dureté: 898km de dénivellement positif accumulé de 53000 mètres. Cela commence le 19 juillet et les plus rapides arriveront dans 11 jours. Cette année 2016, c’est la première édition.

joel-y-eugeni-800x605

La Transpyrenea, une preuve différente de toutes

La Transpyrenea n’est pas une Ultra Trail. On pourrait la mettre dans cette catégorie, mais il faut l’entendre et l’analyser bien pour voir que c’est plus que cela. L’organisation a voulu créer un nouveau concept d’aventure qui unit trois valeurs: la compétition, la montagne et le pèlerinage. Et c’est fait extrêmement bien.

La distance, plus longue qu’une Ultra Trail, fa de la Transpyrenea une expérience vitale, presque de purification. C’est ce que les anciens pèlerins cherchaient dans ses longues traversées solitaires. Et nous sommes sûrs que les participants qui réussissent à compléter les 898 kilomètres (GR10) qui séparent le Cantabrique du Méditerranéen se sentiront différents.

Le balisage, sera le déjà existant dans le GR. Le respect par la nature est basique pour l’organisation. Le pas de la preuve par le Pyrénée Française ne doit pas causer dommage dans l’environnement. Chaque participant aura son GPS, puisque le balisage est seulement un support. Eugène et Joel autant deux Anima+ au cas d’avoir quelque problème.

L’autosuffisance est portée au maximum. L’aliment que les participants portent dessus dans le départ doit couvrir un minime de 6000 calories, très peu en sachant qu’il y a seulement 3 Bases de Vie et la première se situe à plus de 250km du départ. Dans chaque base se chargeront 6000 calories plus 1000 qui serviront de réserve pour utiliser seulement en cas d’une urgence.

La vitesse minimale exigée pour entrer dans le contrôle est beaucoup moindre que dans un Trail Ultra conventionnel: un peu plus de 2km/h de moyenne. Mais attention, il faut parcourir au moins 50km par jour. C’est une preuve compétitive mais l’esprit « randonnée » joue un rôle important.

Nos ambassadeurs, Joel Jaile et Eugeni Roselló veulent faire histoire à la Transpyrenea

Nos ambassadeurs, Joel Jaile et Eugeni Roselló adorent vraiment l’extrême, c’est pour ça que cette première édition de la Transpyrenea est obligée pour eux.

EUGENI: dans ces derniers temps j’ai eu beaucoup de problèmes aux pieds. Depuis peu et grâce à une résonance, les médecins ont détectée que j’ai les pieds trop arqués et avec beaucoup de griffe. Ils ont préparé une manchon de silicone qui m’oblige à les étirer et qui fonctionne parfaitement. Peut-être que cela m’a retardé  un peu dans la préparation, mais je suis si motivé et avec tant d’envies que ça ne sera pas un problème. Mon grand ami Joel Jaile participera aussi. Si nous nous trouvons, nous ferons une partie ensemble, mais c’est très difficile de faire une course si extrême au même rythme: quand l’un à faim, l’autre veut dormir et ça marche comme ça.

eugeni-ultra-800x530

Il y a beaucoup de matériel obligatoire, je porterai autour de 7kg dessus. Je porterai deux Anima+ avec le support de piles. Je porte toujours deux par s’il y a un accident avec le premier.

La Transpyrenea c’est un rêve pour moi.

JOEL: je veux lutter pour la victoire, mais évidemment, tout dépend de comme je me trouve à mesure que les jours passent et de comme je résous les problèmes qui apparaissent, parce qu’il y aura plusieurs. dans ce type de course, rien ne peut être prévu.

Je me trouve physiquement très bien. La Transcatalunya, de 375km sans arrêter, a été une très bonne préparation. Je n’ai pas fait plus de courses cette année pour ne pas forcer et arriver à La Transpyrenea au 100 % mentalement, cela sera la clé pour arriver à la fin.

J’ai l’impression de ce que je porte en préparant cette course toute ma vie. Quand j’étais un enfant et préparais les sacs à dos je rêvais de faire le GR-11. Il y a 6 ans je l’ai essayé, mais quand ils manquaient 100km un incendie m’a empêché de finir et maintenant j’ai une nouvelle et grande opportunité.

joel

L’organisation met à la disposition de tout le monde un lien pour suivre l’évènement en direct. La course sera très passionnant! Beaucoup de sort, Eugeni et Joel!!

 

alpinisme, News, Trail running
Pierra_Menta_Ragna2-960x600

Les conseils de Ragna Debats pour la Pierra Menta Été

Après quelques mois en attendant, finalement demain il commence la Pierra Menta Été. Comme vous le savez bien, nous avons mesuré les parcours et nous avons créé quelques supports pour les analyser. Et maintenant c’est le moment de jouir de la course avec notre ambassadrice, Ragna Debats, qui sortira pour défendre le titre obtenu l’année passée. Aujourd’hui, elle nous laisse quelques conseils pour affronter cette preuve, comme ça nous nous ferons une idée plus détaillée de ce que nous attend aux Alpes.

L’une de ces participantes est Ragna Debats, qui avec sa compagne, a gagnée toutes les étapes de l’édition passée et vient cette année pour répéter. Nous lui avons demandé trois conseils pour affronter la preuve de la meilleure manière.

LES CONSEILS DE RAGNA DEBATS POUR LA PIERRA MENTA ÉTÉ

  • La Pierra Menta est une preuve très stratégique. Par son exigence technique, la distance, le dénivellement et qui s’arrange de trois étapes, elle nous oblige à la préparer très bien depuis le commencement. C’est par équipes de deux, donc il n’y a pas de la place pour l’improvisation.

pierra-menta-été-1

  • La climatologie est d’une grande importanceLa Pierra Menta Été est une course de semi-autosuffisance, pour ça il faut prévoir les ravitaillements minutieusement. L’hidratation est très important pour le jour et pour le suivant. Pour planifier les aliments qu’il faut porter dessus, il faut contrôler bien la prévision météorologique. L’année passée a fait beaucoup de chaleur, mais l’opposé peut succéder, la haute montagne est toujours extrême dans cet aspect.
  • À cause du terrain divers, il est nécessaire de porter deux types différents de chaussures. Dans la première et deuxième étapes il y a beaucoup de crêtes donc il faut des chaussures bien protégés et avec une bonne prise dans un terrain rocheux. La dernière est une étape plus « runner », moins technique qui permettra de porter une chaussure plus rapide et légère.

ragna-copa-de-españa

Nous remercions à Ragna pour ces conseils et nous lui souhaitons bonne chance!