News, Sponsoring, Tourisme
TwoNav

Un week-end de Géocaching dans la Foire de Toulouse avec TwoNav

Le week-end dernier, La Foire exposition de Toulouse se mit en mode Rando et, évidemment, TwoNav était là ! De 15 au 17 avril nous profitions d’un espace entièrement dédié à la pratique de la randonnée avec un programme des parcours organisés dans la ville rose et des conseils pour les novices ou les marcheurs plus expérimentés qui incluaient l’utilisation de nos dispositifs.

 

De nombreux toulousains s’étaient inscrits pour le week end sur le Géocahing organisé par la FFRP afin de découvrir un parcours ludique et culturel à travers l’utilisation d’un GPS. Le site de l’île du Ramier avait été retenu et 10 caches se dévoilaient sur le GPS à l’approche des équipes en affichant photos et questions. 13 Anima et 5 Aventura étaient mis à disposition des équipes qui permettaient de suivre le roadbook réalisé par Loic Mercier de la FFRP. Chaque Jour TwoNav récompensait le vainqueur du jour par le gain d’un Anima. Nous étions chaque jour proche du sans faute avec un score de 9 réponses justes sur 10 questions posées ! Bravo aux vainqueurs ! Et voici un petit résumé en images:

 

 

 

 

TwoNav

TwoNav

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

TwoNav

TwoNav

 

 

 

 

 

 

 

Sponsoring, VTT

Tout prêt pour la TwoNav Emprodà BTT Extrem

Les prochaines 8 et 9 avril aura lieu une nouvelle édition du TwoNav Empordà BTT Extrem. Si année derrière année nous décidons d’être le sponsor principal de cette preuve et nous sommes si fiers de cela est parce que nous considérons qu’il s’agit d’un évènement de MTB réellement spécial et charismatique. Ici vous découvrirez pourquoi, si vous ne l’avez pas encore vérifié « sur deux roues » dans aucune de ses éditions antérieures :

Un aspect(apparence) sportif, l’autre touristique.

L’aspect sportif de la TwoNav Empordà BTT Extrem est évident : nous parlons d’une course authentique de MTB, dont la dureté ne peut pas être méprisée. Bien que la difficulté est quelque est un peu mineur que celle de l’année 2016, il faut être prêt pour affronter les 4000 mètres positifs et 140 kms accumulés en deux jours. D’un autre côté, il y a l’aspect touristique. Le circuit parcourt les sentiers plus jolis des Gavarres, dans l’Empordà. Beaucoup de bikers confessent s’avoir arrêté quelques instants juste pour profiter de la vue spectaculaire sur le méditerranéen. Mais, en plus, l’organisation fait que les services soient extensibles aux accompagnateurs (plus loin nous vous l’expliquons), en cherchant que les participants vivent un week-end rond, avec la famille ou des amies.

Chaque année, de nouveaux circuits dans la TwoNav Empordà BTT Extrem

Une des caractéristiques de la Twonav Empordà BTT Extrem est que chaque année présente des nouveaux circuits. Bien qu’elle se compose toujours de trois étapes réparties dans deux jours, en étant l’une d’elles une contre la montre, chaque année apporte une nouveauté pour surprendre les participants. Cette année, la première étape sort de Montràs. La CRI aussi, mais, au contraire de celle de l’année 2016, qui consisté en une ascension, cette année sort et arrive au même point. L’organisation a pensé qu’il serait amusant d’inclure la descente, qui donnera un avantage à certains pilotes qui ne montent pas si bien, et qui promouvra la bonne atmosphère qu’on crée autour des arrivées et les des départs. La deuxième étape part de Vullpellac.

Tous les services et la meilleure qualité.

La TwoNav Empordà BTT Extrême est aussi réputée par ses services, étendus et d’une qualité. Les pilotes auront seulement à se préoccuper de pédaler. L’inscription inclut petit une pique – pique, avec coupe de champagne incluse, le vendredi par l’après-midi, avant le briefing. Aussi le repas de samedi et celui du dimanche. Les accompagnateurs pourront aussi faire partie ces repas, vivre l’expérience de l’intérieur, et ne pas comme des simples spectateurs. Un service mécanique et autre de physiothérapie offriront aussi ses prestations pendant tout le week-end.

L’atmosphère proche et chalereuse de la TwoNav Empordà BTT Extrem

Plusieurs des petites améliorations que chaque année offre la Twonav Empordà BTT Extrem sont pensées pour promouvoir une atmosphère proche et chaleureuse. On prétend que tant les bikers comme ses familles vivent une expérience unique et complète, qu’aucun bout ne reste libre ce week-end de pur VTT dans l’un des environnements les plus idylliques de l’Espagne. Le soin du rider pre- et de post-course est un trait caractéristique qui fait que cette épreuve laisse un si bon souvenit.

Suivi de l’épreuve exclusivement avec GPS

Pour ajouter un plusc de divertissement, le parcours se suit probablement complètement avec GPS. TwoNav offrira un service de location de dispositifs pour tous saquellos qui ne disposent toujours(encore) de l’un et, une assurance, une surprise plus – jusqu’à maintenant nous pouvons lire-. Sans j’embraie, les croisements compliqués pour être douteux(hésitants) ou parce qu’il est estimé qu’il(elle) passera très rapide, oui ils sont signalisés.

Divers de nos ambassadeurs, comme Jame Caro ou tout le secteur français (Théo Meuzard, Guylaine Ducol et Paul Foulonneau) ils(elles) seront dans la ligne de sortie(départ). Et tu: pars-tu pour le perdre ?

Sponsoring, VTT
Paul Foulonneau

Paul Foulonneau, nouvel ambassadeur TwoNav

Il y a quelque temps nous vous présentions notre nouvel ambassadeur, Paul Foulonneau. Nous ne le connaissons pas trop, encore, mais cette petite interview nous révèle que nous sommes en face de quelqu’un très spécial, qui vit le VTT avec passion et de plusieurs manières différentes, pas seulement comme compétiteur. Nous sommes sûrs qu’il nous apportera beaucoup ! Nous aurons de plus la chance de compter sur lui dans deux des courses desquelles nous sommes sponsor officiel : le TwoNav Empordà un VTT Pousse à l’extrême et Chemins du Soleil.

Paul Foulonneau

1.- Qui est Paul Foulonneau (sportivement parlant ?)

Paul Foulonneau n’était pas programmé pour être sportif, jusqu’à 14 ans il aimait surtout les jeux vidéo et l’informatique et en même temps, rien ne l’encourageait à faire du sport. C’est en classe de 4ème au collège qu’il a la chance d’avoir une professeur de sport qui le motive ! Il commence à courir, courir beaucoup, car c’est l’endurance qu’il préférait. Cet même année, pendant les vacances d’été son père lui propose d’aller faire une balade à vélo. Réticent au début, Paul finit par accepter : c’est le coup de foudre. Il ne quittera plus jamais son vélo.

Je suis avant tout un passionné de VTT, autant par le matériel que par la compétition, même à mon humble niveau. Je ne fais pas partie de l’élite et ça m’arrange bien car au lieu de m’entraîner je peux me consacrer à la création de mon entreprise, et mener ma vie de photographe professionnel, voyageant ici et là, travaillant pour de grandes marques du cycle.

Paul Foulonneau

2.- Quel est le résultat /épreuve de la quelle tu gardes un meilleur souvenir et pour quoi ?

Mon meilleur souvenir reste mon premier Roc d’Azur en 2015, avant j’y allais pour le salon. C’est une course particulière ou pros et randonneurs se mélangent dans la bonne humeur, et puis le soleil est encore de la partie à Fréjus. C’est une bonne façon de finir la saison !

Paul Foulonneau

3.- C’est laquelle l’épreuve que tu vas préparer avec plus d’ambition ce 2017 ?

J’ai à cœur de me faire vraiment plaisir cette année, et j’ai le temps de m’entraîner un peu plus que les autres années. J’aimerais être en forme pour les Chemins du Soleil que je courrai avec ma coéquipière Guylaine Ducol au sein de l’équipe mixte TwoNav !

Paul Foulonneau

4.- Qu’est-ce qu’il signifie le VTT pour toi ?

Le VTT c’est avant tout un sport outdoor, un sport proche de la nature. J’adore découvrir de nouveaux chemins, que ça soit au bord de la mer, ou à la montagne. Ramené à la compétition, c’est un sport physique et technique où le mental est aussi super important. Il faut être complet.

5.- Comment vas-tu te servir de la technologie TwoNav pour ta saison ?

TwoNav m’accompagne dans ma préparation sportive et m’apporte les outils nécessaires à mon entraînement : cardio-fréquencemètre, géolocalisation et surtout : navigation ! Plus besoin d’emmener une carte ou un guide avec moi !

Sponsoring, Vélo route

Notre collègue, Carles Ferrer à L’Ariégeoise

Vous savez déjà que, quand nous sponsorisons une course, nous demandons à un des participants, de l’équipe TwoNav ou tout autre, de partager une chronique avec nous. Cela nous sert à obtenir une vraie image de comme la course est vécue de l’intérieur. Cette fois, nous avons demandé à Carles Ferrer, une personne très spécial pour nous, de nous expliquer comme l’Ariégeoise est allée. Vous verrez, avec sa présentation qu’avec lui, TwoNav à un trésor. Merci beaucoup, Carles!

Ma passion pour la technologie  et la cartographie remonte à l’enfance: j’ai toujours voulu connaître ou conduisaient les chemins et les sentiers que je découvrais avec mes promenades à vélo. J’ai acheté ma première carte Alpina, quand j’avais 10 ans et encore je le garde!! Quelques années plus tard, les GPS pour bicyclette son apparus. Ils étaient monochromes et ils ne pouvaient pas incorporer une cartographie, mais avec ma carte et mon GPS, j’allais bien pour m’orienter à la montagne et découvrir des nouveaux endroits. Plus tard, j’ai découvert le CompeGPS Land qui m’a ouvert les portes à plus d’aventures: Je pouvais créer mes tracks et les mettre au GPS, décharger ceux-là d’autres utilisateurs, analyser, décharger et créer mes propres cartes en scannant les vieilles que j’avais, etc.

Commencer à travailler pour CompeGPS était un rêve revenu réalité. Je suis utilisateur comme nos clients, je comprends ses inquiétudes et il me plaît les aider avec le maniement de nouveaux produits qui apparaissent au marché. J’adore essayer et transmettre mon feedback à l’équipe de produit. C’est la satisfaction de la petite et moyenne entreprise: avoir un traitement plus personnalisé avec le client qui le remercie et sentir la récompense du travail bien fait.

Lariegeoise-850x500

Il y a un an et demi que j’ai pris la bicyclette sérieusement et j’ai déjà couru quelques courses de cyclotourisme et d’orientation comme la Transpyr et a été basique d’avoir un GPS comme notre Anima+.

Maintenant j’ai beaucoup d’envies de nouveaux défis et voir comme la technologie nous aide à les obtenir!

Mon expérience à L’Ariégeoise

Si tu entres au département de l’Ariège par le tunnel de Puymorens, tu te rendras compte vite que c’est un lieu avec un enchantement spécial: la vallée se ferme, la route devient plus étroite, la nature nous enveloppe…Un environnement très prometteur pour nous amuser bien!

Tarascan sur Ariège était le centre névralgique de la zone, le village de départ et de ramassage de dorsaux. Plusieurs cyclistes s’approchaient de notre stand pour voir le parcours en vol d’oiseau, pour faire une photo dans le Photocall ou saluer Melcior Mauri qui est venu avec nous.

troglodita-arigoise-600x800

Dimanche le jour se levait nuageux mais sans froid et nous sommes allés a la sortie. Avant de commencer laissez-moi vous expliquer: il faisait une semaine que j’avais parcouru les Pyrénées de Roses a Hondarribia dans 7 jours. La Transpyr m’avait laissé sans forces et j’étais en train de me remettre. Je voulais faire l’Ariégeoise à un rythme durable, tranquillement, pour bien la terminer et profiter au maximum. Mais quand j’ai commencé j’ai vu que ce ne serait pas ainsi…c’était une course chronométrée et les cyclistes étaient très compétitifs.

J’ai augmenté le rythme parce qu’en roulant a 40/45km/h tous me doublaient très vite et et je ne pourrais pas trouver un groupe pour aller confortable. Le temps n’était pas le meilleur: il y avait un peu de brouillard, il pleuvait doucement et il faisait froid donc le parcours était par une zone de 1000 mètres d’altitude. Je ne pense jamais aux changements du temps et je ne portais pas les vêtements appropriés. Grâce à mon expérience et garder la tête froide j’ai récupéré le temps aux ports. Le Pailleres était le défi de la journée: 16km avec 10% de dénivellement. Heureusement j’ai un rythme durable haut et j’ai pu monter le port confortablement.

Je manquais d’un rythme dans les montées et les baisses à cause de l’usure physique de la semaine dernière mais je suis arrivé avec de la patience.

Avant d’arriver au but il y avait l’option de monter le dernier port, le Plateau de Beille ou finir là. J’avais déjà fait 150 kilomètres et il me manquait encore 10 pour arriver à ma voiture, j’ai préféré laisser cette partie pour l’année prochain. C’est une excuse mais j’étais très fatigué.

maillot-ariégoise-600x800

C’était un très bon week-end et je recommande beaucoup cette course aux cyclistes compétitifs qui veulent se mettre à une preuve, c’était une grande lutte avec un sprint final!!!

Je veux féliciter à l’organisation par son grand travail, ce n’est pas facile d’organiser une course de 4 parcours a la fois.

Carlos Ferrer

Merci beaucoup, Carles pour partager cette expérience avec nous…et nous espérons te voir dans les prochaines!! 

 

News, Sponsoring, Trail running, Uncategorized

TwoNav avec la Barcelona Midnight Trail 2016

Depuis quatre ans, en septembre, il se déroule à Barcelonne la Midnight Trail. 

C’est une course de trail running différente pour être nocturne (commence a 10 heures du soir). Mais la característique qui la fait la plus spéciale est le parcours: le départ et l’arrivée est dans le Parc du Tibidabo mais le moment le plus émouvant est quand les coureurs traversent le coeur du Temple.

Cette année est la cinquième édition et TwoNav est l’sponsor officiel.

Hier matin, TwoNav était à la présentation officiel de la cinquième édition de la Barcelona Midnight Trail à l’Ancienne Fabrique Estrella Damm. La course aura lieu le prochain 16 de septembre et les coureurs traverseront à nouveau le Temple du Tibidabo, en étant l’unique course du monde qui croise une église dans son parcours.

Pour TwoNav c’est une grande satisfaction d’être partie d’un évènement si spécial.

La présentation a été faite pour l’organisateur de la course Àlex Rebés, le coureur professionnel de l’équipe Merrell TwoNav Marc Carós, le coureur amateur Frank Alonso et le prêtre Carlos Garulo, responsable du Temple.

L’affluence de public et des médias prouve que cette course de 15 kilomètres et 650 mètres de dénivellement positif est très consolidée dans le calendrier de trail running amateur.

La preuve se déroule à travers du Parc Naturel de Collserola et monte au plus haut point de Barcelonne: le Temple du Tibidabo qui est localisé à 546 mètres de hauteur. Mais on arrive encore au point plus haut du temple donc l’intérieur du même c’est une partie du parcours. Les participants monteront les escaliers en arrivant aux terrasses et jouiront de la vue spectaculaire de la Barcelonne nocturne avec l’accompagnement des bougies et la musique de l’orgue.

Le nombre maximum de participants est de 1000, pour garantir l’stabilité, la faune et la flore qui habite dans le Parc Naturel.

Àlex Rebés a remarqué que « le parcours est 100% respectueux avec les dispositions du Parc de Collserola » et que « l’un des objectifs de cette édition est celle-là d’augmenter la participation féminine jusqu’à le 25% des coureurs ». Frank Alonso est un barcelonais qui a couru les quatre dernières éditions de la Barcelona Midnight Trail: « Par un coureur en asphalte comme moi, le parcours de la BMT est idéal pour s’initier au trail running. C’est une preuve très amusante et magique et qui sert comme excuse pour ne pas laisser les entraînements pendant le mois d’août. La mystique de croiser le Temple, la fait unique » remarque Frank qui participera le prochain 16 de septembre.

BMT1

C’est une course pour les amateurs mais quelques professionnels la feront aussi, comme Marc Carós, notre ambassadeur « C’est une course très different auxquelles je suis habitué. On va très vite. La distance est parfaite pour courir de nuit, et de plus faire trail running avec Barcelonne illuminée est incroyable a dit le coureur de l’équipe Merrell TwoNav.

Le prêtre Carlos Garulo a fermé l’acte en racontant quelques anecdotes de l’année passée avec les participants en croisant le Temple « J’ai vu quelques coureurs s’arrêter devant les vitrines ou faire le signe de la croix devant Jésus-Christ sans se rendre compte du temps qu’ils perdaient. Il y avait aussi quelques coureurs qui me disaient que c’était la première fois qu’ils entraient dans une église. Quelques autres se faisaient « selfies » avec la vue spectaculaire a expliqué le prêtre, content de voir les coureurs à nouveau dans le Temple.

La After Run fermera la fête et on profitera pour parler avec les copains et pour se récupérer tout en jouissant de la musique et les vues de la ville.

TwoNav a une grande raison pour revenir à fond des vacances!! 

 

 

 

Sponsoring, Uncategorized, VTT
Encore une super performance du Buff MTB Pro Team avec leur GPS TwoNav Anima+

L’équipe Buff MTB Pro Team fait encore des siennes

Ils sont décidément très forts. Notre équipe de riders globetrotters du Buff MTB Pro Team continue sa moisson de médailles, en appliquant toujours leur fameux Leitmotiv : « Flat is boring! ». La semaine dernière, l’équipe était présente sur deux fronts importants : Antonio Ortiz et Joan Llordella sont sortis vainqueurs de l’Euskadi Extrem en Espagne pendant que Pau Zamora et Adrià Noguera se sont illustrés sur la Trans-Sylvania Mountain-Bike Epic aux USA. Joan et Adrià nous racontent leurs aventures respectives avec leurs Anima+.

Joan:
l’Euskadi Extrem est une épreuve de 100km et 1800 mètres de dénivelé positif accumulé avec départ et arrivée dans le cœur de Vitoria. Le fait d’avoir à traverser l’immense vallée de Vitoria, tant au début qu’en fin de course, rend la course très rapide. Ce n’est que vers la moitié du tracé que le circuit devient plus exigent et technique, ce qui nous convient plus à Antonio et à moi.

Encore une super performance du Buff MTB Pro Team avec leur GPS TwoNav Anima+
Durant les premiers kilomètres un groupe de 20 ou 30 coureurs s’est formé sans pouvoir se décanter avant le 30ème kilomètre environ. C’est alors que nous avons pris le commandement avec un autre rider basque. Finalement nous avons porté l’estocade aux environs du 60ème, dans le secteur le plus difficile de la course. Nous avons alors fait la course ensemble avant de partager la victoire bien entendu.
Bien que le circuit soit marqué, l’organisation conseillait vivement l’usage d’un GPS… bien qu’en ce qui nous concerne, nous ne sortons jamais sans notre Anima+ de toute façon.

Encore une super performance du Buff MTB Pro Team avec leur GPS TwoNav Anima+

Adrià:
La Trans-Sylvania Epic est une course de cinq étapes lors de laquelle sont effectués entre 50 à 60km par jour. Le terrain est bien moins montagneux que chez nous (Barcelona), mais il est très technique, ce qui donne toute sa difficulté à l’épreuve. C’est très cassant, mais l’environnement est très beau, avec des forêts abondantes.

Encore une super performance du Buff MTB Pro Team avec leur GPS TwoNav Anima+
Bien que nous ayons signé de bons résultats, avec la troisième place de Pau et ma sixième place au général, nous aurions pu faire mieux. Malheureusement, nous ne connaissions pas le terrain et nous nous sommes trompés de matériel. La majorité des participants avaient choisi des vélos tout suspendus, alors que nous avions opté pour des montures rigides. Nous nous sommes aussi trompés avec le choix des pneus. Sur pratiquement toutes les étapes, nous avons eu des problèmes techniques (crevaisons, casse etc.). De plus, la troisième étape était un enduro, et seule la descente était chronométrée, ce qui nous a pénalisé encore plus : la plupart des pilotes changèrent de vélos contrairement à nous. Je calcule que nous avons perdu environ 3 minutes. Malgré toutes ces péripéties, ce fût une excellente expérience et nous nous sommes sentis très bien.
La course était totalement balisée et aucune trace n’était disponible au téléchargement. Cependant, nous avons roulé avec nos Anima+, comme toujours, en utilisant le reste des fonctions permettant l’analyse de nos données.

Encore une super performance du Buff MTB Pro Team avec leur GPS TwoNav Anima+

Sponsoring, Vélo route
Melcior Mauri, ambassadeur TwoNav, nous raconte son expérience sur l'Orbea GF Vitoria

Chronique de l’Orbea GF Vitoria Gasteiz

Sans surprises, avec Orbea aux commandes et un public de passionnés, la première édition de la GF Vitoria Gasteiz a été un franc succès. Parmi les chanceux au départ se trouvait notre amabassadeur Melcior Mauri. Sur le stand TwoNav le vendredi, le vainqueur de la Vuelta 1991 a fait parler son charisme, avant de se lancer le samedi sur les routes magiques du Nord de l’Espagne. Il nous a raconté son expérience sur cette épreuve promise à un bel avenir. (Photo : Orbea)

« Cette première édition de l’Orbea Gran Fondo Vitoria Gasteiz m’a agréablement surpris pour différentes raisons. D’abord, sans aucun doute, par la beauté de ses paysages. Je savais déjà que la région nous garantissait un bel environnement, mais le circuit était parfaitement dessiné pour profiter des meilleures routes. Tout était très vert, c’était splendide.

Melcior Mauri, ambassadeur TwoNav, nous raconte son expérience sur l'Orbea GF Vitoria

D’un autre côté, le niveau de difficulté du parcours est un plus, avec des zones exigeantes, comme le Col de la Herrera pour ma part, mais dans l’ensemble accessible à tous les cyclistes. Bien entendu, cela génère une bonne ambiance, pas seulement avant et après l’épreuve, mais aussi durant. Ça, c’est un autre point fort de la GF Vitoria Gasteiz : pour ceux qui ne sont pas forcément intéressés par la compétition – je crois en avoir suffisamment fait 😉 – c’est une cyclosportive idéale grâce à l’absence de classement, bien que les plus motivés disposaient de deux ascensions chronométrées pour tout donner. Personnellement, j’étais là pour me faire plaisir, cherchant un groupe dont le rythme serait confortable et avec qui je pourrais partager l’expérience. Cela m’a permis de savourer les paysages au maximum.

En terme d’organisation, rien à dire ! On sent bien l’expérience d’Orbea dans l’organisation d’événements cyclistes, pour ce qui est de la coordination, les infrastructures, etc. Les ravitaillements étaient complets et bien répartis. J’ai trouvé l’ensemble très bien, très professionnel.

Enfin, nous avons eu un petit coup de chance avec la pluie prévue qui n’est finalement pas tombée. Je crois que seulement les derniers ont été mouillés.

En conclusion : une bien belle expérience à renouveler !