VTT
IMG_5887-copia-1000x600

Le sommet du Balandrau en Vélo de la main de Rutabike

« Faire un sommet » signifie arriver au plus haut d’une montagne. Faire un sommet à vélo est l’un des grands plaisirs d’un « biker » avec esprit de montagne. Faire le Balandrau n’est pas facile, par ses caractéristiques d’un bec de haute montagne des Pyrénées. Pour arriver il faut avoir cet esprit découvreur et connaisseur tant du territoire comme de l’un même.

Le Balandrau est une montagne de 2585 mètres situé au « Parc Natural de las Cabecereas del Ter y del Freser » aux Pyrénées Catalans entre Ribes et Camprodon.

L’ascension commence à Serrat, un petit village de la vallée de Freser. De là jusqu’au Coll dels Trespics (à 2400 mètres), on peut faire monté à vélo, depuis là il faut pousser la bicyclette. Mais il y a un tronçon sauvage où pédaler dévient une expérience incroyable.

IMG_5816-800x600

La descente est exigeante, avec presque 1000 mètres de dénivellement mais il ne faut pas baisser de la bicyclette. Il faut naviguer par des bois et des prés d’haute montagne. À la fin nous trouvons un sentier tranquille et un bien signalisé.

Description de l’itinéraire: Monter le Balandrau en VTT

Nous sortons d’un village appelé Serrat par un chemin de fer à cheval qui descend jusqu’à la rivière. Après avoir croisé, nous suivons par un chemin à travers d’un bois touffu et voilà que nous arrivons à un sentier qui unit les villages de Ribes de Freser avec Tregurà par le Coll de Meianell. Le trajet monte sur la vallée et nous permet de mantenir une cadence de pédalage confortable. Au rythme constant nous lui additionnons la vue magnifique de la Sierra de Cavallera avec son sommet principal, le Taga et à ses pieds le village de Pardines.

IMG_5966-800x600

D’ici nous pouvons voir bien le Balandrau et distinguer le sentier qu’i porte au sommet. Nous arrêtons un moment pour profiter de l’environnement avant l’ascension. Les versants verts entre le Puig Cerverís et le sommet du Mont-Roig se remplissent, durant l’été, des grands troupeaux de bétail qui mangent les pâturages frais.

IMG_5849-800x600

Nous continuons par la plaine en suivant la vallée de Tregurà et après la Coma de Fontlletera nous prenons un sentier qu’i connecte avec le vieux chemin du refuge de Coma de Vaca de l’autre côté du Coll de Trespics. Le trajet n’est pas si exigeant et il nous permet d’arriver montés à la bicyclette aux 2400 mètres.

D’ici au sommet restent moins de 200 mètres de dénivellement mais il faut pousser la bicyclette durant tout le parcours avec une exception d’un petit tronçon de beauté absolue enveloppée de sommets de 2900 mètres.

IMG_5950-800x600

La descente jusqu’à Serrat est exigeant et suit la crête de l’Atalaiador, il n’y a pas de chemin et il faut improviser le parcours entre des prés, des terrains rocheux et au milieu du bois jusqu’à Pla d’Anyella. Ça peut être un tronçon dangereux s’il y a de brouillard, par cela il est toujours important de porter un  bon GPS comme Anima+ et le plan que vous pouvez trouver dans Rutabike, ils aideront à l’orientation et le chemin à suivre. Au Pla dels Anyells nous suivons le chemin qui monte au refuge d’Arola et nous le descendons jusqu’à Serrat.