VTT
Guylaine Ducol

Guylaine Ducol continue a faire partie de la famille TwoNav cette 2017

TwoNav a la grande chance de compter à nouveau avec l’une de nos plus enthousiastes ambassadrices cette année 2017 : Guylaine Ducol. C’est sûr que vous la connaissez assez bien, mais nous avons voulu quand même savoir un peu plus sur ces commencements en tant que vététiste et découvrir quels résultats elle envisage pour cette nouvelle saison à travers de cette intéressante entrevue.

Guylaine Ducol

1.- Qui est Guylaine Ducol (sportivement parlant)

J’habite en montagne depuis ma naissance et je crois que j’en suis tombée amoureuse… J’ai toujours aimé bouger. Je marchais en montagne avec mes parents, et les pistes de skis étant au pas de la porte, je suis très vite montée sur des skis de fond sur le plateau de Gêves (Autrans 38). C’est quand mon père, entraîneur de vélo m’a acheté mon premier deux roues que tout à commencé ! Je le suivais partout en vélo…

Lorsque nous avons déménagé aux Menuires (73) je me suis lancée dans le ski alpin. Je faisais partie du Club de la station avec lequel nous faisions des stages multi-sports l’été allant du canyoning au saut à ski passant par le triathlon. Et je passais l’hiver à arpenter les pistes. Je suis rentrée dans une section sport-études pendant mes années collège puis il a fallut que je choisisse entre la compétition de ski alpin et celle de VTT à l’entrée du lycée. Mon penchant pour l’engin à deux roues à mis fin à tous les stages de ski, mais j’ai tout de même continué à faire quelques compétitions. Au lycée je suis rentrée dans une section bi-qualifiante, DE ski alpin/BAC S afin de préparer le diplôme de moniteur de ski, que je suis actuellement en train de passer.

Je me suis alors lancé dans le vélo en 2010 : le VTT sous toutes ses formes, descente, trial cross-country et orientation avec des participations aux Trophées de France Des Jeunes Vttistes puis je me suis dirigée vers le VTT XCO en 2013. Depuis je fais les coupes de France, quelques marathons, des courses à étapes et j’ai pris le départ de ma première coupe du monde en 2016. L’hiver  je continue à faire quelques courses de ski, du ski de fond, du ski de randonnée, et j’enseigne ma passion à l’École de Ski Français des Menuires.

2.- Quel est l’épreuve de la quelle tu gardes un meilleur souvenir et pour quoi ?

J’ai deux courses que je garderai toujours en mémoire. Mes deux podiums Nationaux aux Championnats de France Cadette (2013) et Junior dames (2015).

En 2013, mon meilleur résultat en coupe de France avait été 6ème en Bretagne. Avec mon père (qui était aussi mon entraîneur) on y avait beaucoup réfléchis et l’objectif était le top 5. J’ai pris un très très mauvais départ me retrouvant en 30ème position et j’ai vu au fur et à mesure des tours que j’arrivais à remonter. Lorsque le speaker a annoncé mon nom en 3ème position à l’arrivée c’était juste magique…on ne s’y attendait tellement pas !

En 2015, je me suis blessée à la jambe en stage en Février et je suis restée 3 mois dans le plâtre. Dans ma tête j’avais mis une croix sur ma saison de Vélo et tous mes objectifs. Je suis remontée sur le vélo fin Mai. Et mon père (entraîneur aussi cette année là) m’a dit qu’il fallait que je bosse à fond pour le Championnat de France où je pouvais faire top 5. J’ai donc suivit ses conseils et ses entraînements à la lettre. Juillet 2015, Championnats de France Junior Dames. Je pars dernière ligne car je n’avais fait qu’une seule course nationale auparavant. Au fur et à mesure des tours je remonte et je reprends du temps sur les filles de devant, mon père m’annonce 5 ème à 2 minutes de la fille de tête au passage du dernier tour, je suis remontée 2ème à 20 secondes ! Simplement incroyable, magique, un rêve : vice Championne de France Junior après une préparation remplie de galères.

Guylaine Ducol

3.- C’est laquelle l’épreuve que tu vas préparer avec plus d’ambition en 2017 ?

Pour cette saison 2017, je vais me concentrer sur les Championnats de France Espoir Dames. Je compte mettre toutes les chances de mon côté pour voir ce que je suis capable de faire dans cette catégorie.

4.- Qu’est-ce qu’il signifie le vélo pour toi ?

Pour moi le vélo c’est passion, plaisir, découvertes et adrénaline lors des compétitions.

5.- Comment vas-tu te servir de la technologie TwoNav pour ta saison ?

J’utilise un GPS TwoNav Anima+ pendant tous mes entraînements. Je m’en sers pour respecter au mieux les séances d’entraînements (kilomètres, temps, exercices …). Mais je l’utilise aussi pour découvrir de nouveaux chemins, j’adore aller rouler dans des endroits inconnus… Mon GPS est mon meilleur allié dans ce genre de sorties « plaisir » !

VTT
Guylaine Ducol se guide sur les sentiers de la Costa Brava avec son GPS Anima+

Récit de l’Empordà BTT Extrem par Guylaine Ducol

Invitée sur la TwoNav Empordà BTT Extrem, Guylaine Ducol a été la grande animatrice de la deuxième édition de cette course à étape entre mer y montagnes. Équipée de son Anima+, la jeune rider a démontré tout son talent et son caractère sur un format totalement inédit pour elle. Nous lui avons demandé ses impressions sur cette escapade au coeur de la Costa Brava.

– Dans quelles conditions arrivais-tu sur la TwoNav Empordà BTT Extrem?
J’ai abordé cette course sans me prendre la tête (en ce qui concernait le résultat) et mon appréhension concernait surtout le format de course…

– Comment as-tu géré les deux jours d’effort ?
Pour la gestion de la course j’ai plutôt fait au feeling, étant donné que je ne connaissais pas ce type d’effort. Je me suis fiée uniquement au profil des étapes que j’avais collés sur mon cadre.. Quand je voyais une grosse bosse je savais qu’il fallait que je la gère au maximum afin de finir l’ascension dans les meilleures conditions. Mais cela n’a marché qu’à la première étape, puisque le lendemain j’ai complètement explosé au 40e kilomètre au milieu d’une côte! En ce qui concerne la seconde étape en contre-la-montre, c’est vrai qu’il s’agissait du type d’effort que j’avais l’habitude de faire et que je gère plutôt bien. En sachant que ça montait du début à la fin alors j’ai réussi à faire ce que j’espérais.

Guylaine Ducol au départ de la première étape de la TwoNav Empordà BTT Extrem

Guylaine Ducol au départ de la première étape de la TwoNav Empordà BTT Extrem

– Quels enseignements tires-tu de cette première expérience sur une course aussi longue ? Le format te plait-il ?
Cette première expérience sur le long a été pour moi très instructive; je sais maintenant que je peux tenir plusieurs dizaines de km ! Je pense que ce format de course est excellent pour la préparation XCO que je pratique plus régulièrement et je crois que les bienfaits de cette excursion sur longue distance se ressentiront plus tard dans la saison. C’est un format qui me plait beaucoup car à certains moments on ne se trouve pas forcément au mieux de notre forme et puis plus tard dans la course ça revient. C’est le genre de courses où l’on a des hauts et des bas ! On peut très bien faire une bonne course juste « à la gestion » et cela me plait beaucoup. C’est aussi plaisant de découvrir de nouveaux chemins (et de ne pas passer plusieurs fois sur les mêmes). D’ailleurs sur cette course l’usage du GPS était obligatoire pour rallier l’arrivée et c’est un aspect de l’événement qui m’a bien plu. On ne reste pas la tête dans le guidon à suivre bêtement des rubalises : on doit naviguer à l’aide du GPS qui est notre compagnon du début à la fin de la course !

– Raconte-nous comment as-tu utilisé ton GPS Anima+ durant la TwoNav Empordà BTT Extrem.
Pour cette course j’ai utilisé mon Anima+ et je suis arrivée à bon port grâce à toutes les nombreuses alarmes présentes sur le dispositif : écart de la route, croisement ou intersection. Ce sont ces paramètres qui nous ont évité d’être le nez sur le GPS à essayer de lire la trace qui nous avait été fournie avant le départ !
On peut facilement voir le nombre de kms, le dénivelé… et lire la carte au format IGN et ainsi voir les courbes de niveau (cela m’a rappelé les courses d’orientation, c’était super sympa).

Razzia de trophées pour Guylaine Ducol le premier jour de la TwoNav Empordà BTT Extrem

– Quelle est l’image forte de ton week-end et pourquoi ?
Ce que je retiens, mon meilleur souvenir sur cette course a été le moment où j’ai annoncé à mon père, en haut du chrono, que j’avais gagné l’étape du chrono et que j’avais donc le maillot de leader, comme c’était ma première course longue, on n’avait pas imaginé que je gagnerais le matin les 56km et le chrono. Et ça j’en suis plutôt satisfaite. En revanche, je suis un peu déçue de ma 4ème place lors de la troisième étape.

– Reviendras-tu l’an prochain ? Avec Manon cette fois-ci ?
Je reviendrai avec plaisir l’année prochaine, pour explorer de nouveaux sentiers Catalans et bien sûr, j’aimerais partager cette aventure avec Manon ou avec d’autres coéquipiers !

VTT
Guylaine Ducal est une jeune pilote française spécialiste du XC en VTT, et ambassadrice de TwoNav.

Manon Socquet et Guylaine Ducol, nouvelles recrues de TwoNav

Chez TwoNav, nous mettons un point d’honneur à encourager les jeunes talents. Cette saison, nous aiderons deux espoirs du VTT français dans leur apprentissage du haut niveau : Manon Socquet et Guylaine Ducol. Tout au long de l’année, nous suivrons les aventures de ces deux pilotes du team VTT Matériel-vélo.com. Voici une petite présentation, en quelques points essentiels, de ces inséparables copines unies par leur passion pour le VTT.

La rencontre : lors d’une compétition, sous la pluie, il y a six ans. Les deux sportives sont devenues complices dans l’adversité de la course. Tout de suite sur la même longueur d’ondes, chaque épreuve était l’occasion de se retrouver. Aujourd’hui, c’est le père de Guylaine, Gilles, qui les entraine toutes les deux.

Leur parcours :
Guylaine est originaire de Grenoble (1997). Autant dire qu’elle porte la montagne dans son code ADN. Après avoir commencé par le ski de fond, elle se mit au ski alpin avant de goûter aux joies du VTT, sa discipline de prédilection. Aujourd’hui, elle étudie un Brevet d’Etat aux Menuires, ce qui lui permet de se consacrer au ski en hiver, et au VTT en été.

L’itinéraire de Manon (1996) est assez similaire. Originaire de Megève, elle a également débuté par le ski alpin, avant de s’essayer au VTT à 14 ans. Étudiante au CESNI (Centre d’Etude des Sportifs Nationaux et Internationaux) de Chambery, Manon apprend les Techniques de Commercialisation dans le secteur sportif.  Pour la première fois, ses horaires aménagés lui permettent de se donner à fond dans son sport.

Manon Socquet, pilote de VTT TwoNav 2016

Manon Socquet à l’attaque / Copyright Amandine Achard

Leur meilleur souvenir (par ailleurs leur meilleure perf) :
Pour Manon, il s’agit de sa deuxième place au scratch (victoire en espoir) sur le marathon de la MB Race 2015, chez elle, sur un tracé qu’elle connaît par cœur, avec le public acquis à sa cause.

Pour Guylaine, c’est bien sa course à Oz-sur-Oisans, aux Championnats de France, avec à la clé un titre de vice-championne de France Junior, qui a marqué ses esprits.

Leur ambition :
Guylaine rêve de participer un jour aux Jeux Olympiques, mais affirme avec humilité qu’il lui reste encore beaucoup de chemin . Surtout, cette saison sera un moment de vérité dans sa carrière puisqu’elle courra en Espoir, avec les seniors. C’est donc cette année qu’elle pourra juger de ses possibilités à long terme, selon elle.

Pour Manon, l’ambition se résume à un but noble et simple : atteindre son meilleur niveau. Maintenant qu’elle bénéficie enfin de conditions d’entrainement parfaites, elle se donne deux ans pour voir jusqu’où est-elle capable d’aller, explorer ses propres limites.

¿Que pensent-elles l’une de l’autre ?
Manon : « Guylaine est un peu comme moi. Elle rigole tout le temps ! Nous nous sommes tout de suite rapprochées, naturellement. Elle a un très bon caractère, mais ce qui ne l’empêche pas d’être très déterminée, elle en veut ! ».

Guylaine : « Manon, c’est une fille très souriante, une amie sur qui je peux compter. Elle parle beaucoup (rires). Avec elle, je me sens capable d’aller loin. Nous nous motivons l’une et l’autre. »

Cette saison, Manon et Guylaine utiliseront à l’entrainement et en compétition notre GPS Anima+, puis notre nouveau GPS VELO dès sa sortie. Toutes les deux seront munies du capteur de cadence de pédalage ainsi que que la ceinture de fréquence cardiaque Twonav.

Pour suivre les aventures de Guylaine et Manon avec TwoNav, rejoignez-nous sur notre nouvelle page Facebook TwoNav France ou sur Twitter @TwoNav_FR

Guylaine Ducal et Manon Socquet, deux inséparables copines et espoirs du VTT français avec TwoNav. Toutes deux utilisent le GPS Anima+ à l'entrainement comme en compétition.

Guylaine et Manon