VTT
Andalucia Bike Race

Chronique de l’Andalucía Bike Race 2017, par Théo Meuzard

Il y a une semaine, notre ambassadeur Théo Meuzard disputait l’épreuve par étapes la plus éprouvante de l’autre coté des Pyrénées mais aussi l’une des plus réputées du monde : l’Andalucía Bike Race. Outre sa prestation plus qu’honorable, il ajoute une expérience autre que sportive, disons vitale! Lui-même nous la raconte :

Andalucia Bike Race

« Samedi 25 Février, je prends l’avion avec Alexis Chenevier et Lionel Macaluso direction Cordoue pour rejoindre les autres membres de l’équipe Hutchinson tires. En effet, exclusivement pour l’évènement, Hutchinson a formé une équipe composée de 2 pilotes Français et 5 pilotes Espagnols.

Sur place nous rencontrons nos équipiers de la semaine. L’ambiance est chaleureuse et la météo bien plus clémente que chez nous, bienvenue en Andalousie ! Demain, nous entamons 6 jours de course, soit 410km.

Andalucia Bike Race

Dimanche, nous attaquons les hostilités avec un contre la montre de 30km et 1000m de D+. 5km après mon départ, je suis contraint de m’arrêter à cause d’un problème mécanique. 9min seront nécessaire pour réparer et repartir. Ça démarre mal, mais la semaine est encore longue !

Lundi, première grosse étape avec 80km et 1800m de D+. On commence avec 15km de plat. Les Espagnols ont de la force et ça roule très vite ! Je remonte progressivement, mais km 50, plus de son, plus de lumière ! j’essaye de sauver les meubles jusqu’au dernier ravito. Je perds à nouveau pas mal de temps ce jour-là, mais les paysages traversés redonnent le sourire !

Andalucia Bike Race

Mardi, nous partons, comme la veille, du centre historique de Cordoue. Au programme du jour, 80km et 2000m de D+. Les sensations sont bonnes, et rapidement nous empruntons de beaux singles rapides et joueurs. Tout se passe bien, beaucoup de plaisir sur cette étape !

Mercredi, 70km et 1900m de D+. Cette fois nous partons de Andujar. Le début est très cassant avec une succession de bosses raides qui se montent à pied. S’en suit une partie rapide sur piste, puis nous arrivons sur des trails dans un décor somptueux. Perdus au milieu de la campagne Andalouse, je profite de 2 longues descentes pour gagner des places. A l’arrivée, tous les coureurs ont le sourire tant l’étape était belle !

Andalucia Bike Race

Jeudi, c’est l’étape reine au départ de Linares, avec pas moins de 104km et 1900m de D+. Les 40 premiers kilomètres me paraissent interminables : Mon Anima + indique 30km/h de moyenne sur des pistes et des routes où nous roulons en peloton. La suite s’avère plus intéressante puisque nous retrouvons des singles et de beaux paysages. Je craignais la fin d’étape mais il n’en est rien, pas de souci à déplorer !

Vendredi, c’est l’ultime bataille avec 50km et 1000m de D+. La fatigue des jours précédents se fait sentir mais on sait qu’on est bientôt au bout du périple ! Le début d’étape est très roulant et rapide, puis nous enchainons une succession de singles plaisants à rouler avec de nombreuses relances. La fin d’étape se fait, comme la veille, fond de cassette.

Andalucia Bike Race

A l’arrivée les traits sont marqués mais la joie se lit sur tous les visages poussiéreux !

19h25 après mon premier coup de pédale dimanche, j’en termine avec ma première Andalucia Bike Race !

Un petit tour au « Mercado de la Victoria » de Cordoue, puis nous plions bagage, direction la France. Des souvenirs plein la tête, des coups de soleil plein les bras, c’est sûr, si l’occasion se présente à nouveau, on reviendra !
Un immense merci aux Espagnols pour leur convivialité, et à Hutchinson tires pour l’invitation, on s’est régalé.

Toute la semaine, j’ai pu me baser sur les données de mon GPS Anima + pour gérer mon effort : suivi de mon cardio, de la distance, du dénivelé, mais surtout le suivi du profil en temps réel pour placer mes efforts aux bons endroits !
Après la course, je peux également faire le point sur le logiciel Land.

Quelques chiffres sortis de l’Anima + :

Kilométrage total : 410km
Temps total : 19h25
Etape la plus longue : 104km
Etape la plus rapide : 25km/h de moyenne
Vitesse max : 60km/h
FC max : 195 bpm »

Un grand merci à Théo pour avoir partagé son expérience avec nous et une félicitation encore plus grande. Bravo, Théo !

Tourisme, VTT
Stage-VTT-Olivier-Navarro

TwoNav avec Stagesvtt.fr

Aujourd’hui nous vous présentons une nouvelle collaboration très spéciale, avec laquelle nous prétendons que vous, pilotes vtt, connaissez bien quelques-uns des “bijoux” de la région dans laquelle naissent nos produits, la zone qui nous a converti en amoureux de la nature. Juste de l’autre côté de la frontière, dans la terre des volcans et à peu de kilomètres des belles plages sauvages de la Costa Brava, se trouve la centrale de stagevtt.fr, conduite par l’enduriste Olivier Navarro.

Stage-VTT-Olivier-Navarro
 1. Qui  est Olivier Navarro, sportivement parlant?

Je suis moniteur VTT depuis 26 ans. Je me suis spécialisé dans le Coaching technique,  dans un premier temps dans le sud de la France mais je suis désormais installé à Gérone, en Espagne. Ma pédagogie s’est affinée au fil des années, ce qui me donne un meilleur feeling sur les conseils à donner. J’ai commencé par le BMX en 1987, je me suis rapidement  intéressé au VTT, en particulier au  Free-ride, avec le Team Easy Rider. Toujours avec un état d’esprit de découverte c’est vers l’enduro que je me suis trouvé un côté compétiteur: j’ai gagné  la Megavalanche de l’Alpe d’Huez en 2009 en Master 30 et  j’ai terminé 8eme des Enduros séries (devenu coupe de France) . Le VTT comme je le conçoit c’est rouler sans stress, du grand vtt comme à ses premières heures où le principal est de se retrouver dans la nature.

2. Pour quoi la Catalogne ?

Parce qu’il y a certainement des  spots Enduros comme je n’avais jamais vu…Lle spot de Santa Coloma de Farners présente un terrain atypique des singles aux allures d’une piste de BMX,  vous faites la SpiderMan et vous savez où vous avez posez vos crampons, il n’y a plus qu’a consommer. Ici  le vent est pratiquement  inexistant, le paysages sont spectaculaires, depuis les montagnes qui entourent la Costa Brava jusqu’aux terres volcaniques de l’intérieur, et, naturellement, pas loin des Pyrénées. Ce que j’apprécie aussi est la chaleur des gens.

Stage-VTT-Olivier-Navarro
3. Qu’est-ce que vous offrez exactement ?

De ma spécialité  je propose beaucoup de  coaching technique individuel ou en groupe, une  alternance d’ateliers technique et de rando  pour la mise en application, c’est ainsi une bonne manière de découvrir un spot. Entre 2 et 5 jours pour des séances de 3h à 5h, les  formules s’adapteront à vous, pour ceux qui désirent se déplacer en famille, la formule « Coach & Family » convient très bien, nous proposons souvent un coaching pour monsieur ou madame en matinée pour ainsi profiter des activités touristiques l’après-midi. Mais aussi des formules avec parcours All Mountain, X-Counrtry, Enduro et DH, des weekends navette ou weekend Rando  pour les groupes sur des parcours divers et variés , avec toujours au minimum une petite touche de coaching technique.

4. Et niveau hébergement ?Stage-VTT-Olivier-Navarro

Sur la commune de Aiguaviva (Gérone), nous proposons des chambres d’hôtes en  pension complète  ou bien nous donnons la possibilité de louer un appartement individuel pour être totalement autonome. Rebeca s’occupe entre autre de nous préparer des plats typiques espagnols, tellement bons que je ne sais plus si les clients reviennent pour le coaching au pour les repas. 😉

Sur place tout est prévu pour l’entretien des vélos, et nous louons quelques VTT .

Nous nous trouvons à 15mn du spot principal de Santa Coloma, à 30mn de la plage, à 2h15 de Montpellier et à 35 mn de la frontière.

 5. Qu’est-ce qui rend votre produit si spéciaux  par rapport à la concurrence?

Tous mes stagiaires se sont réellement rendu compte de l’efficacité de mon savoir-faire. C’est tujors une grande satisfaction d’atteindre les différents objectifs que nous nous fixons à chaque fois. Les pilotes vtt retrouvent en moi la possibilité de se remettre en confiance après une chute, la possibilité d’acquérir un pilotage sécurisé, ce qu’il fait que le coté plaisir se voit notamment incrementé. Nous travaillons toujours par paliers à fin de limiter le risque de chute.  Je retrouve aussi beaucoup de riders de haut niveau qui viennent me voir pour corriger leurs gestes où trouver des exercices pour l’entrainement plus ciblé. Donc cette touche technique me permet d’argumenter tous les autres produits que nous proposons avec ma femme.

Stage-VTT-Olivier-Navarro

6. Comment te sers-tu de la technologie TwoNav ?

Dans les premiers temps, mes seuls outils de travails ont été le Land 8, un Anima + et, évidemment, mes vélos. Le travail de repérage a été énorme. Par fortune, le Land 8 m’a fait gagner un temps précieux et il m’a facilité énormément l’organisation, alors que l’Anima+ m’a proposé la sécurité nécessaire et indispensable quand nous roulons dans des zones inconnues.

Actuellement, de plus, TwoNav met à notre disposition GPS de prêt pour certains des propositions dans lesquelles, dans un moment de la journée, le client préfère bouger d’une façon plus autonome, mais toujours guidé avec  une sécurité totale. C’est un outil parfait parce que nous parlons des dispositifs dont l’usage est très intuitif, et la dernière des choses que nous voulons c’est de perdre du temps à apprendre à utiliser un appareil compliqué. J’ai enfin trouvé l’arme sacrée !!

7. Et pour finir…

Vous me dirai un bon compétiteur n’est pas forcément un bon pédagogue, c’est vrai !! Mais quand les deux sont réunis avec en plus une expérience hors du commun, cela vous donne l’homme qu’il vous faut pour faire évoluer votre pilotage.

 N’hésitez pas à vous rendre chez Momo & Chico