alpinisme, Randonnée
champignons

¡À la recherche de champignons avec TwoNav!

Les champignons sont les protagonistes de l’automne. Ils sont des authentiques petits délices qui offrent des possibilités multiples en cuisine. Mais ne nous trompons pas, il y a quelque chose qui nous plaît encore plus que les champignons : c’est d’aller les récolter au plus profond de la nature. Mais attention, il faut prendre en compte quelques questions avant de se lancer dans cette activité.

champignons

Quand et où ?

Passée la chaleur estivale et avant les gelées hivernales, les températures se sont adoucies, les jours se raccourcissent et l’humidité environnementale augmente. L’automne favorise la croissance des champignons, spécialement quand nous parlons des automnes sans de grands contrastes, donc si les températures montent beaucoup durant le jour, la croissance se trouve nul. Normalement la saison des champignons commence après les premières averses qui rafraîchissent l’atmosphère. Des chênaies et des pinèdes sont espaces naturels très appropriés à la prolifération de champignons.

champignons

La réglementation et le respect de l’environnement

Un aspect fondamental à avoir en compte quand nous allons chercher des champignons est, évidemment, le respect par le milieu naturel. Les champignons croissent dans la nature de forme totalement sauvage et c’est de notre responsabilité de prendre soin de l’environnement, respecter les espèces végétales et animales et ne pas altérer le milieu. Avant de les couper nous devons être surs d’avoir bien identifié le champignon et s’il a la taille nécessaire pour le couper, dans le cas contraire il faut mieux ne pas le toucher. Il ne faut jamais l’arracher, juste le couper. Il ne faut pas bouger remuer le sol ni les feuilles mortes.

La recherche de champignons est aujourd’hui une activité très populaire qui a favorisé même le tourisme dénommé mycologique. Le fait que les champignons soient une ressource naturelle limitée et que la récolte implique accéder aux zones naturelles protégées provoque qu’il soit parfois nécessaire d’obtenir une permission. Ces permissions peuvent varier en prix et temporalité. On a l’habitude d’établir aussi un maximum de poids autorisé par personne. Avec tout cela on essaie de régler l’activité en protégeant les bois et en favorisant son développement durable.

champignons

Un équipement basique

L’équipement basique est similaire à celui-là d’une randonnée dans la forêt : des bonnes chaussures adapté  à la zone dans laquelle nous allons marcher, les vêtements confortables qui nous protègent du froid mais sans trop se couvrir  et des imperméables en cas de pluie.

Il faut ajouter deux éléments indispensables à ceux-là : le panier et le couteau. Il faut transporter les champignons dans un panier d’osier, jamais dans des sacs en plastique, parce qu’ils empêcheraient la transpiration. De plus, le panier permet que les spores tombent pendant que nous marchons

L’utilité d’un GPS quand nous allons chercher des champignons

L’un des dangers principaux quand nous allons à la montagne pour chercher des champignons est de se perdre: il est très facile de perdre l’orientation quand nous sortons des chemins marqués, quand nous ne connaissons pas le terrain, quand les conditions climatiques sont défavorables (très commun à l’automne, par exemple le brouillard ou la pluie) ou quand, simplement, notre attention est mise dans la recherche et nous oublions les points de référence. Pour ne pas être perdu dans la montagne, la solution est, sans aucun doute, d’utiliser un bon GPS préparé pour l’activité outdoor.

Mais un GPS peut nous apporter beaucoup plus qu’une sécurité pour cette l’activité : il nous aidera à marquer, avec une précision extrême, les points ou les petites zones dans lesquelles nous avons fait une récolte important pour pouvoir tourner à celles-ci quelque temps après.

champignons

Le TwoNav Ultra, l’outil idéal pour la recherche des champignons

Le TwoNav Ultra est le plus petit et versatile de nos dispositifs. C’est le plus petit GPS du marché capable d’inclure des cartes, une particularité unique pour un GPS de poignet et indispensable pour aller chercher des champignons. Les 9 heures de l’autonomie qu’il offre dans le mode standard nous assurent des sorties sans limite, et sa taille et sa résistance le font idéal pour n’importe quelle activité en plein air sans que les inclémences du temps ne supposent pas un problème.

News
unnamed-2

La Unité Canine de Sauvetage Rivas (UCR)

Aujourd’hui nous avons un sujet different et très intéressant, nous allons parler de l’Unité Canine de Sauvetage Rivas, formée par David, Rubén, Antonio, Baloo, Kronos et le petit Talco. David nous a présenté son association et le travail qu’ils réalisent et qu’est réellement admirable.

Qui est et qui est-ce qui s’occupe d’UCR Rivas?

UCR-Rivas (Unité Canine de Sauvetage de Rivas) c’est une association sans but lucratif destinée à la recherche et au sauvetage de personnes. Elle est formée par trois partenaires et Rubén et je même nous sommes les dresseurs et guides canins.

L’idée est venue à travers de ma passion par les chiens. Je me suis engagé dans un cours d’entraînement au Federación Cinológica Española. Ce cours m’a plu beaucoup et j’ai suivi avec le cours de Moniteur Canin mais j’avais besoin d’un chien et je n’avais pas. Une amie m’a prêté son chien, Baloo, mais le chien était dressé pour être dominant avec d’autres chiens. Le chien avait de très bonnes aptitudes pour le traînement:  dans une semaine, Baloo complétait les exercices que d’autres chiens complétaient dans des mois. Avec ce si bon résultat, je me suis posé entrer dans une Unité Canine de Sauvetage. Et maintenant, Baloo est mon chien de sauvetage!

unnamed-1-800x532

Les Unités Canines sont-elles compétence de la Police Nationale ?

Existent deux types d’Unités Canines: celles qui appartiennent à l’état (le Policier, la Garde Civile et la Protection Civile) et et les Groupes de Volontaires.

Je voulais faire partie de ces groupes mais cela était très difficile et j’ai décidé de créer une Unité Canine propre. J’ai commencé avec Rubén, un moniteur de sport qui travaillait avec moi et avec qui nous partageons le caractère, les ambitions et les inquiétudes. Nous avions à être 3 personnes pour former une association et mon compagnon de montagne, Antonio Rojas, a voulu collaborer.

C’était la naissance de l’Unité Canine de Sauvetage Rivas, une association sans but lucratif au service et l’aide des personnes.

unnamed

Pouvons-nous connaître vos héros / des compagnons / chiens ?

Vous connaissez déjà l’histoire de Baloo, il est un berger allemand de 3 ans avec de grandes capacités pour le sauvetage. Nous avons aussi à Kronos, un chien métis (croisement de berger allemand) adopté de la protectrice. Kronos a un an et demi. Et récemment a entré Talco, un chiot de berger blanc suisse de 3 mois. Sûrement il sera un grand champion!

unnamed-4

unnamed-5

Qu’est-ce qui est nécessaire plus pour que l’Unité Canine de Sauvetage fonctionne ?

On a besoin beaucoup matériel, nous avons eu à acheter des uniformes pour nous et pour les chiens, matériel d’entraînement, une assurance de sauvetage canin et d’autres matériels. Il est aussi important de réaliser un travail continu et quotidien d’entraînement avec nos chiens pour pouvoir réaliser notre travail de la meilleure manière.

Quelle utilité vous fournit-il le TwoNav Ultra ?

La première chose que je veux faire est une reconnaissance vers TwoNav parce que c’était la marque unique qui nous a offert son produit totalement gratuit. Pour nous cela est d’une grande valeur parce que nous ne pourrions pas l’avoir acquis dans nos commencements.

Le TwoNav Ultra est l’un des GPS les plus confortables pour réaliser notre travail, léger et avec courroie pour le poignet, nous permet d’avoir les mains libres pour contrôler les chiens et le reste de matériel. L’Ultra nous est très utile dans les traînements de grandes zones (un champ ouvert et une montagne), nous pouvons délimiter la zone et voir si le chien s’est concentré sur une zone concrète et si restent autres pour traîner, et nous pouvons nous concentrer après cette analyse. Nous serons toujours reconnaissants de votre confiance depuis le principe.

unnamed-3

De rien. Nous sommes orgueilleux d’un travail si honorable. Nous n’imaginions pas qu’une association si professionnelle travaille d’une forme volontaire.

Pouvez-vous nous raconter une anecdote de votre travail ?

Cela a passé durant un entraînement officiel dans une village abandonné de Madrid, organisé par  Protection Civile, Rubén, Baloo et moi avions à faire quelques preuves d’un simulacre d’un tremblement de terre.

Une personne se cache et le chien a à la trouver. Nous avions déjà fait 3 exercices avec un bon résultat, mais dans le quatrième exercice, Baloo a mis à marquer un mur d’une maison détruite sans toit en regardant au toit et en aboyant (les chiens de sauvetage aboient quand ils trouvent une victime). Dans une village abandonnée les vieilles maisons ne donnent pas de très bonne sensation!! Je ne lui ai pas donné beaucoup d’importance mais peu après Baloo est revenu au même endroit, en restant contre le mur et en aboyant. La situation s’est répétée 9 fois et Rubén n’apparaissait pas! À la fin j’ai décidé d’appeler Rubén par téléphone et de finir l’exercice. Nous expliquons cela aux compagnons de protection civile et ils nous ont dit que ils manipulèrent une vieille poutre là le jour antérieur durant beaucoup de temps. À la fin, c’a été que Baloo a marqué à cause de la forte odeur!!

unnamed-6-800x483

David, merci beaucoup par ton temps et à l’Unité Canine de Sauvetage Rivas par votre grand travail. Nous vous désirons beaucoup de succès, qui signifie beaucoup de vies!!!

News
xtrem-desert

Xtrem Desert Tracks, le défi de Carles Aguilar en faveur de la santé mentale

Croiser les Monegros en été, en voiture et sans air conditionné c’est un défi, donc les croiser en courant à pied, nous ne pouvons pas l’imaginer! Notre déjà ambassadeur, Carles Aguilar est disposé à compléter un parcours de 118km par le désert de l’Europe, en solitaire et avec des températures qui, statistiquement, peuvent arriver aux 43 degrés. Sa motivation: collaborer d’une grande manière avec Salut Mental Catalunya (SMC). Nous vous présentons la Xtrem Desert Tracks.

Salut Mental Catalunya (SMC)

Selon l’OMS, l’une de chaque quatre personnes aura des problèmes de santé mentale pendant sa vie. Salut Mental de Catalunya est une fédération formée par différentes associations qui partagent un objectif commun: veiller à la non-discrimination et l’égalité des personnes avec des problèmes mentaux et leur garantir la défense et l’exercice de ses droits dans tous les domaines de sa vie. Ils collaborent actuellement avec plus de 60 entités qui groupent environ 6000 familles. C’est un travail énorme, mais ce n’est pas suffisant et chaque petite collaboration est très importante.

Qui est Carles Aguilar?

Certains savez déjà qui est, aux autres son nom vous sonnera mais sûrement vous connaissez sa voix donc Carles est un journaliste qui travaille dans Onda Cero (une station de radio espagnole) et il conduit un programme de santé et qualité de vie. Il connaît bien les sujets de la santé et du sport et de plus est un sportif extrême, un athlète d’ultra distance. En joignant sa passion et la capacité de diffusion de la radio, chaque année active un défi solidaire où le protagoniste est lui même et qui sert à faire prendre conscience et à recueillir des fonds pour un collectif nécessiteux. Et comme ça la Xtrem Desert Track était née.

xtrem-desertv-1-800x530

Xtrem Desert Tracks

Le 10 septembre suivant, Carles Aguilar sortira de Sariñena avec avec ses vêtements techniques et un petit sac à dos avec boisson d’hydratation, quelques barres énergétiques, une lampe frontale et un Anima+. Sous la supervision d’un véhicule de suivi avec approvisionnement d’eau et d’aliment en cas d’une urgence, il donnera le tour au désert aragonais en faisant front à la chaleur extrême. Si tout va bien, beaucoup d’heures après et avec 118km dessus, il entrera à nouveau dans Sariñena. Cet acte héroïque servira à recueillir des fonds pour « Salut Mental Catalunya » et à faire prendre conscience sur le problème avec un grand travail préalable de diffusion et son effort surhumain le même jour.

TwoNav avec Carles Aguilar et la Xtrem Desert Tracks

Vous connaissez déjà notre admiration aux sportifs extrêmes et de plus si nous additionnons le caractère solidaire du défi de la Xtrem Desert Tracks, Carles Aguilar est un petit grand héros qui nous voulons aider, nous lui offrons d’apporter toute la logistique nécessaire pour la préparation de la route et de la navigation grâce à Land 8 et à un Anima+ et de faire un suivi exhaustif et la diffusion maximale possible à travers nos canaux.

xtrem-desert-2-800x617

Si vous voulez savoir encore plus, notre Sales Manager, Pablo Carreras participera au programme de radio de Carles « En Bones Mans » à partir de 7.40h du matin dans Onda Cero Radio.

Randonnée
Marc au sommet de l'aiguille

Galerie photo : TwoNav à l’assaut du Cero Torre avec Marc Toralles

Le 12 janvier dernier, Marc Toralles et son compagnon Bru Bosom ont conquis le mythique Cero Torre, un pic situé en plein milieu de la Patagonie gelée, équipés d’un GPS Anima et d’un GPS Ultra. TwoNav les a accompagné dans ce défi fou, rendu difficile et incertain para une météo capricieuse et dangereuse. Grâce à Marc, voici quelques photos qui devraient vous faire rêver… et pourquoi pas vous inspirer ?

Aube sur la région du Cero Torre

Bivouac sur une arète

Camp de base

Campement au pied de l’Elmo

Escalade d’un tunnel de glace

Escalade de la dernière longueur

Escalade des fissures de l’aiguille guillaumet

Escalade des fissures du Cero Colorado

 

Escalade près du Chalten

Face Est du Torre

Mauvaises conditions durant l’ascension

L’Anima dans de difficiles conditions

 

Marc s’orientant avec de son Anima

 

Rappel avec vues extraordinaires

 

Sommet du Cero Torre

Repos juste avant la dernière partie de l’ascension

 

Cim del Torre from marc on Vimeo.

Produits
L'Anim+ est un GPS de TwoNav équipé du système ANT+

La technologie ANT+

La Technologie ANT+ a fait une percée évidente sur le marché. De plus en plus de dispositifs l’intègrent, dont certains de nos modèles TwoNav, et presque tous les sportifs en ont entendu parler au moins une fois. Mais savez-vous réellement de quoi il s’agit ? Comment fonctionne-t-elle ? Voici quelques éléments de réponse.

¿Qu’est-ce que la technologie ANT+ ?
ANT+ est un système de communication sans fils pensé pour l’interopérabilité de plusieurs dispositifs de façon simple et rapide, avec une consommation d’énergie réduite.

ANT+ est la technologie qui a le vent en poupe dans le domaine de la transmission de données sans fil.

Quels avantages pour un GPS ?
L’idée d’ANT+ est tout à fait comparable à celle d’un connexion traditionnelle Bluetooth ou WiFi Direct : pour voir transmettre des informations d’un appareil à un autre sans câble. Cependant, il y a des différences notoires. Bien que son rayon d’action soit limité ainsi que le volume des données transmises, ce système offre quelques avantages qui le positionne comme la meilleure solution dans l’usage de GPS avec capteurs comme un cardio fréquencemètre, un capteur de puissance, de vitesse ou de cadence :

–       Une consommation d’énergie moindre. La durée de la batterie est un des facteurs qui préoccupe toujours les utilisateurs de GPS. Mais la consommation liée à l’usage de la technologie ANT+ est bien inférieure à une celle du WiFi ou Bluetooth. La durée de la batterie est ainsi optimisée au maximum.
–       Connexion multiple : ANT+ permet à plus de deux appareils d’être connectés. Par exemple, un Smartphone et un GPS (tous deux équipés d’ANT+) peuvent recevoir au même moment l’information transmise par un cardio fréquencemètre.
–       Rayon d’action et capacité : le rayon d’action de la technologie ANT+ est de seulement quelques mètres, mais c’est bien suffisant pour la connexion des capteurs au GPS. Même remarque pour le volume de données qui peuvent être transmises, inférieur à celui d’autres technologies, mais suffisant pour un fonctionnement parfait.

Quels modèles TwoNav bénéficient de la technologie ANT+ ?
TwoNav offre cette technologie sur certains de ses appareils. La version supérieure de l’Anima, l’Anima+, intègre ANT+ pour les cyclistes principalement, férus de données de pulsations, vitesse, cadence ou puissance. L’Ultra est l’autre modèle de la gamme utilisant ANT+.

El Ultra de TwoNav lleva la tecnología ANT+

El Ultra de TwoNav équipé de la technologie ANT+

Seuls les GPS incorporent la technologie ANT+ ?
Non, quelques Smartphone haut de gamme utilisent ANT+ afin de se connecter à des capteurs « sportifs ». Chez TwoNav, nous sommes à l’œuvre pour amplifier et perfectionner cette technologie, et dans deux semaines nous serons à même de présenter deux nouveautés pensées. Pour les utilisateurs de l’application TwoNav pour Android :
–       l’application TwoNav pour Android pourra utiliser l’ANT+ du Smartphone
–       l’application TwoNav pour Android (ainsi que l’Ultra) pourront se connecter au capteur de puissance via ANT+.

Depuis quelques années, certains Smartphones utilisent le système BLE (Bluetooth Low Energy), semblable à ANT+. Nous aussi permettons la connexion aux capteurs à travers BLE depuis TwoNav pour Android.

Randonnée, Tourisme
TwoNav accompagne Marc Toralles dans l'ascension du Cero Torre en Patagonie avec son modèle de GPS Ultra

Anima au coeur de l’aventure en Patagonie

Cette saison, TwoNav essaiera de vous transmettre sa passion pour l’Outdoor à travers des aventures, des histoires et des conquêtes lors desquelles nos GPS jouent un rôle de choix. Aujourd’hui, nous vous présentons Marc Toralles, un fondu de montagne, guide de haute montagne et grand rêveur. Son prochain défi : gravir le Cero Torre, un pic perdu au milieu de la Patagonie.

Marc Toralles a 33 ans. Né à Sant Cugat del Valles (à quelques kilomètres de Barcelone), rien ne le prédestinait à ce qui est sa vie aujourd’hui. L’appel de l’aventure ne se fit entendre que tardivement, il y a 10 ans, quand ils décidèrent de traverser les Pyrénées en VTT avec sa copine. La connexion avec les cimes et cet environnement grandiose eut l’effet d’un choc, bien que l’entreprise fût exigeante physiquement. Trop difficile. Par la suite, ils s’attaquèrent à des zones naturelles vierges et retirées, mais facilement accessibles à vélo. Islande, Mongolia, India… les voyages et les souvenirs gravés à jamais dans leur mémoire s’accumulèrent. Mais pour Marc, c’est bien cette première escapade dans les Pyrénées qui a tout déclenché.

Une vocation pour l’alpinisme

Attiré par les hauteurs, il commença à 25 ans un cours d’escalade, avant de s’inscrire dans un club, puis de recruter des acolytes pour le suivre dans ses pulsions alpinistes. Petit à petit, sans griller les étapes, il apprit à grimper. Sur des parois faciles, des pentes enneigées, et enfin des terrains variés et techniques comme des cascades de glace. Son enthousiasme n’avait jamais été aussi grand, grâce en partie au plaisir de sentir la montagne au simple contact de ses pieds et mains.

L’an passé, avec son ami Bru Busom, Marc Toralles a eu une idée, alors qu’ils étaient en pleine escapade dans les Alpes. Pourquoi ne pas se rendre en Patagonie, territoire d’aventures par excellence (surtout pour l’adversité climatologique) et s’attaquer au Cero Torre, un pic au milieu des glaces patagoniques ? L’idée a depuis fait son chemin et… les deux compères traverseront l’Atlantique le 20 Novembre prochain (aujourd’hui !), accompagnés de leurs GPS TwoNav, pour le plus grand des défis.

Le principal problème à résoudre sera donc le climat, capable de passer de 0 degré un jour tranquille, à -20 degrés avec des vents soufflant jusqu’à 150km/h le lendemain. L’excursion durera 4 ou 5 jours. Tout d’abord, il leur faudra parcourir les 40km qui les séparent du campement jusqu’au pied du Cero Torre,  avant de se lancer vers le sommet et redescendre. Mais ils pensent rester dans la zone près d’un mois et demi, pour se donner toutes les chances d’avoir une « fenêtre » favorable de bon temps.

TwoNav accompagne Marc Toralles dans l'ascension du Cero Torre en Patagonie avec son modèle de GPS Anima

L’usage d’Anima pourrait être Vital

Cependant, une prévision reste une prévision. En cas de tempête, l’usage du GPS Anima pourrait être vital. Avec l’expérience, Marc sait que la cartographie dans ces zones vierges est difficile à obtenir et parfois peu utile. En effet, sur la glace patagonique, les crevasses forcent à faire des détours énormes. Pour cette raison, il s’est habitué à générer ses traces sur orthophotos. Marc ne tenterait pas l’ascension sans ses GPS TwoNav, car en cas de mauvais temps, la visibilité peut être réduite et s’il faut rebrousser chemin, il sera impératif de suivre la trace sur l’Anima, à l’envers et rapidement !

Marc et Bru utiliserons l’Anima pour la phase d’approche. En revanche, l’ascension sera réalisée avec un Ultra, plus pratique au poignet durant les périlleuses escalades. Autre intérêt de leur matériel Twonav : la batterie interchangeable de l’Anima, gage d’autonomie optimum.

Depuis TwoNav, nous ferons tout notre possible pour vous donner des nouvelles de Marc et Bru durant l’aventure a travers notre profil de Facebook, mais les conditions de connexion risquent d’être pour le moins aléatoires.

Bonne chance Marc et Bru !