VTT
Alpine Cup

Résumé Alpine Cup. Manon Socquet

Notre ambassadrice Manon Socquet a emporté la semaine dernière la première édition de l’Alpine Cup ! Cette série est formé de 4 grands marathon séries dans les Alpes: la Hero Sudtiroll, en Italie, la MB Race, à Mègeve (son propre village sur les terres du Montblanc, le Grand Raid BCVS en Suisse et enfin La Forestière, dans le Jura. Voici une petite résumée de notre vététiste sur sa performance dans cette série. Nos félicitations, Manon !

Après 4 gros marathons series dans les Alpes, voilà cette Alpine Cup enfin achevée !

En effet, ce tout nouveau challenge a commencé avec la Hero Sudtiroll dans les somptueuses Dolomites en Italie,où je termine malheureusement à une très lointaine place suite à 2 crevaisons et un gros « jour sans ».

 

Alpine Cup

 

La seconde manche s’agissait de la MB Race, sur mes terres au Pays du Mont-Blanc, dans des conditions dantesques, où je monte sur la 3ème marche du podium et prend la tête du challenge de l’Alpine Cup. Mais le plus dure restait alors à faire…

Le Grand raid BCVS en Suisse au mois d’Aout, avec ses 125 km et 5 000 D+ était de loin la plus longue de ces 4 épreuves (9h53 de course).  Après un effort bien géré, je termine 7ème, ce qui me permet de rester leader de l’Alpine Cup, avec une avance non négligeable sur ma poursuivante Amy Souter, Championne de Grande-Bretagne XCM.

 

Alpine Cup

 

Il fallait donc terminer, quoiqu’il arrive, la Forestière, ultime manche de ce challengequi se déroulaitdans le Jura et le froid, pour remporter l’Alpine Cup. Malheureusement, dans un jour sans sensation dès le départ, avec des bâtons à la place des jambes, je termine à une lointaine 10ème place… Mais, grâce aux points d’avance accumulés sur les 3 précédentes manches qui me convenaient d’avantage puisqu’il s’agissait de parcours nettement plus montagneux, je parviens donc à remporter cette première édition de l’Alpine Cup !

Objectif atteint !

Manon Socquet

News, VTT
Ducol

«Une semaine en montagne avec mon TwoNav». Par Guylaine Ducol.

À l’occasion de la Coupe de France de Montgenèvre, où elle a été très performante en ayant les meilleurs résultats de la saison, notre ambassadrice Guylaine Ducol a passé une semaine à faire du VTT en haute montagne. Elle-même nous explique son expérience avec la technologie TwoNav.

 

«Une semaine en montagne, mon TwoNav Anima+ accroché sur mon VTT Cube, et me voilà partie à la conquête de nouveaux sentiers.

 

Un GPS pas comme les autres. Certains diront « un peu gros sur le guidon », une taille qui nous permet cependant de lire une carte avec un confort optimal. 

 

Ducol

 

Une carte? Tenez parlons-en. TwoNav a l’honneur de présenter une très grande variété de cartes IGN, topographiques, routières…en quelques sortes, une carte spécifique pour chaque sport. A vous de faire votre choix. 

 

Sur ce GPS à grand écran, il est très facile de se repérer et de se guider : zoomez, déplacez-vous, donnez-vous un lieu d’arrivée, tracez votre circuit sur Land et entrez le dans votre Anima+ et celui-ci vous guidera avec ses agréables voix. C’est donc grâce à cette option que mon TwoNav a réussi à m’emmener au plus haut de la montagne, en face de panoramas époustouflants, afin de vous ramener de belles photos. 

 

Une descente tout aussi impressionnante que la montée, single, sous-bois, passages techniques, tout ce qu’un VTTiste recherche à chaque sortie, et ça je le dois encore une fois à mon fameux Anima+, capable d’afficher aussi bien des sentiers que des autoroutes.

 

 

Guylaine Ducol

Du plaisir, des paysages magnifiques, une belle sortie, me voilà de retour chez moi et une analyse s’impose. Je branche mon GPS sur l’ordinateur, ma trace s’affiche dans Land 8.2 et TwoNav Go et je peux partager ma sortie sur mes réseaux sociaux afin de montrer mes exploits à mes coéquipiers. 

Enfin, un GPS accessible à tous, que vous fassiez de la compétition, de la randonnée, des balades le dimanche, du cyclotourisme, a pieds sur route ou sur les chemins, l’Anima+ est fait pour vous.

 

Essayez-le, vous allez l’adopter! 

 

A bientôt pour de nouvelles aventures!»

 

Guylaine Ducol

Produits, Sports, VTT

Comment Melcior Mauri utilise Land 8.2 pour la compétition

Land est un outil vraiment versatile. Notre célèbre logiciel, récemment amélioré dans sa version 8.2, est si parfait pour une sortie simple de plaisir comme pour une compétition extrême. Dans le deuxième cas, il est recommandable savoir exploiter au maximum toutes ses fonctionnalités, parce que son bon usage peut être vital. Notre ambassadeur Melcior Mauri peut nous expliquer cela mieux que personne :

Melcior Mauri est un expert en Land. Chaque année dispute la Titan Desert comme meneur de l’équipe Esteve-KH-7 et doit se charger de trouver, dans un temps record, le meilleur parcours alternatif pour son équipe, le tracer sur la carte et le charger dans les dispositifs. Tout cela en respectant les normes de la course, comme passer pour les waypoints obligatoires ou comme ne jamais rouler sur de l’asphalte. Vous entendrez ainsi comment elles sont pour lui d’importants chacune des améliorations de Land 8.2. :

Téléchargez Land 8.2 gratuitement ici ! : http://land.twonav.com/fr/

 

VTT

Théo Meuzard et Guylaine Ducol nous racontent son expérience sur la TwoNav Empordà BTT Extreme

On peut dire que cette dernière édition 2017 de la TwoNav Empordà BTT Extreme est à ce jour la meilleure édition. Aucun doute là-dessus ! Nous avons vécu un weekend exceptionnel en excellente compagnie, celle de nos talentueux ambassadeurs, qui ont traversé la frontière pour venir profiter et donner le maximum dans les sentiers catalans. Nous leur donnons la parole pour qu’eux même puissent nous raconter comment ils ont vécu de l’intérieur cette épreuve hors du commun!

 

THEO MEUZARD

 

Quelques nouvelles après ma première Emporda BTT Extrem by TwoNav :

 

Samedi : 2 étapes. 1 étape de 50km et 1500m D+ le matin, et un contre la montre de 8km l’après-midi. Ici la difficulté ne se résume pas à l’aspect physique ou pilotage, puisque la navigation est à prendre en compte. Pas de balisage, ou très peu, il faut être vigilant… Je compte sur mon Anima + pour garder le cap!

La première étape se passe bien malgré une ou 2 erreurs de navigation. Difficile de rouler à bloc, à vue, et en guidage GPS! Je suis dans le top 10 lorsque la tête de course se trompe de chemin après quelques kilomètres. Note pour plus tard, ne pas suivre le groupe comme un mouton!

Ensuite je remonte progressivement. Les jambes répondent et j’ai un bon feeling sur le vélo, un régal! Le terrain est très cassant, le tout suspendu est indispensable! La course est difficile psychologiquement, car la végétation est omniprésente et je roule seul 90% de l’étape. Je prends une belle 19ème place scratch, malgré une chute bête dans les derniers km.

L’après-midi nous partons sur le contre la montre dans l’ordre inverse du matin, toutes les 30s. Après reconnaissance, le circuit me convient à merveille, à la fois physique, technique et ludique. Il se rapproche d’un circuit de XCO. Malgré les efforts du matin, les sensations sont excellentes et je prends beaucoup de plaisir. Je fais une bonne course et signe le 17ème temps scratch. Un bon jour!

 

DimancheEtape marathon de 80km et 2500m D+. Quelques ajustements sur le GPS pour bénéficier de plus de confort : j’enlève l’extinction du rétro-éclairage et j’augmente la luminosité. L’étape de la veille m’a montré que l’autonomie était excellente. Je laisse à l’écran 2 informations indispensables à la gestion de l’effort : ma position par rapport au profil et les km restants avant l’arrivée.

Le début d’étape n’est pas à ma convenance, très roulant et très rapide. Je manque de puissance et je m’accroche pour ne pas sauter. Malgré tout, je reste à quelques secondes des hommes de tête, 45min après le départ. La navigation est plus facile que la veille. Bien que plus roulante, le dénivelé et la chaleur rendent l’étape très difficile. Les sensations sont bonnes et je reprends quelques places dans le dernier tiers, pour aller chercher à nouveau la 17ème place scratch, en 4h41.

 

Cette régularité sur les 2 jours de course me permet de prendre la 16ème place scratch au général. Première bonne performance en XC cette saison ! Heureux de constater un progrès dans l’enchaînement des efforts et la gestion de course.

 

Un grand merci à TwoNav pour l’invitation ! Ravi de cette nouvelle expérience. Le matériel ne m’a jamais fait défaut.

 

GUYLAINE DUCOL

 

Cette année je prenais part pour la seconde fois à la « Twonav emporda BTT extrem ». Une course qui m’avait plu l’année dernière non seulement pour le type de course (long, à étapes, avec guidage GPS…), mais aussi par les beaux circuits que l’organisation a réussi à tracer à travers les Gavarres, aussi bien techniques que physiques.

J’ai donc choisi de l’aligner en 2017. L’année dernière j’avais, à ma grande surprise, gagné les deux premiers étapes, j’espérais donc renouveler cette année.

Samedi : Samedi matin, le soleil pointe le bout de son nez sur Mont Ras, une petite commune tout près de Palafrugell. Le coup de sifflet retenti et plus de 300 coureurs sont lancés pour 50kms. Je réussis à me placer assez bien dès le début, je sais qu’il faut que je m’alimente pour éviter la « fringale » tant redoutée par les coureurs cyclistes… Je sais aussi qu’il faut que je me concentre sur la trace GPS afin de ne pas faire les mêmes erreurs que l’année passée. Je me fait plaisir sur les parties physiques et techniques les jambes sont là… Je franchie la ligne d’arrivée en 4eme position (100e scratch) à un peu moins de 10min de la première féminine. Satisfaite de ma course, je me concentre sur le chrono de 8kms de l’après-midi.

Une petite reconnaissance du circuit s’impose, accompagnée par mon coéquipier de team Paul Foulonneau. Un circuit en boucle exigeant aussi bien physiquement que techniquement. Départ 16h47, le couteau entre les dents avec toujours cette envie de gagner. Ayant tout donné jusqu’à l’arrivée je termine 3eme féminine. Bilan de la journée, deux belles courses. Il ne reste plus qu’à récupérer et a se préparer pour l’étape du lendemain et les 84kms qui nous attendent.

Dimanche : Dimanche matin, je me lève un peu angoissée à l’idée de partir sur un circuit aussi long mais je me dis que je l’ai fait l’année dernière et que je suis capable de le refaire. 8h30 le départ fictif est lancée sous le soleil de Vulpellac, pas loin de la Bisbal d’Empordà. Une bonne grimpette nous met en jambes dès le début de la course et là je m’aperçois que je ne suis vraiment pas au top de ma forme. Pas de jambes, je n’arrive pas à grimper comme je le souhaite. Je suis rattrapée par Paul, et on se fixe alors comme objectif de finir la course tous les deux ensembles, ne pas abandonner était le mot d’ordre de cette journée. Nous repartons donc sur un rythme un peu moins soutenu, nous nous arrêtons aux ravitos, nous nous amusons dans les parties techniques, que du plaisir sur cette belle et longue étape.

En ayant pensé à manger durant les 84kms, nous franchissons la ligne d’arrivée avec un temps avoisinant les 6h. Il était temps de finir… Je finis donc un peu déçue mais contente à la fois d’avoir réussi. Je me classe finalement 8ème féminine de la troisième étape, et 6ème au général.

Merci à Twonav pour l’invitation et merci également à tous les bénévoles pour la superbe organisation. Je vous dis sûrement à l’année prochaine!

Sponsoring, VTT

Tout prêt pour la TwoNav Emprodà BTT Extrem

Les prochaines 8 et 9 avril aura lieu une nouvelle édition du TwoNav Empordà BTT Extrem. Si année derrière année nous décidons d’être le sponsor principal de cette preuve et nous sommes si fiers de cela est parce que nous considérons qu’il s’agit d’un évènement de MTB réellement spécial et charismatique. Ici vous découvrirez pourquoi, si vous ne l’avez pas encore vérifié « sur deux roues » dans aucune de ses éditions antérieures :

Un aspect(apparence) sportif, l’autre touristique.

L’aspect sportif de la TwoNav Empordà BTT Extrem est évident : nous parlons d’une course authentique de MTB, dont la dureté ne peut pas être méprisée. Bien que la difficulté est quelque est un peu mineur que celle de l’année 2016, il faut être prêt pour affronter les 4000 mètres positifs et 140 kms accumulés en deux jours. D’un autre côté, il y a l’aspect touristique. Le circuit parcourt les sentiers plus jolis des Gavarres, dans l’Empordà. Beaucoup de bikers confessent s’avoir arrêté quelques instants juste pour profiter de la vue spectaculaire sur le méditerranéen. Mais, en plus, l’organisation fait que les services soient extensibles aux accompagnateurs (plus loin nous vous l’expliquons), en cherchant que les participants vivent un week-end rond, avec la famille ou des amies.

Chaque année, de nouveaux circuits dans la TwoNav Empordà BTT Extrem

Une des caractéristiques de la Twonav Empordà BTT Extrem est que chaque année présente des nouveaux circuits. Bien qu’elle se compose toujours de trois étapes réparties dans deux jours, en étant l’une d’elles une contre la montre, chaque année apporte une nouveauté pour surprendre les participants. Cette année, la première étape sort de Montràs. La CRI aussi, mais, au contraire de celle de l’année 2016, qui consisté en une ascension, cette année sort et arrive au même point. L’organisation a pensé qu’il serait amusant d’inclure la descente, qui donnera un avantage à certains pilotes qui ne montent pas si bien, et qui promouvra la bonne atmosphère qu’on crée autour des arrivées et les des départs. La deuxième étape part de Vullpellac.

Tous les services et la meilleure qualité.

La TwoNav Empordà BTT Extrême est aussi réputée par ses services, étendus et d’une qualité. Les pilotes auront seulement à se préoccuper de pédaler. L’inscription inclut petit une pique – pique, avec coupe de champagne incluse, le vendredi par l’après-midi, avant le briefing. Aussi le repas de samedi et celui du dimanche. Les accompagnateurs pourront aussi faire partie ces repas, vivre l’expérience de l’intérieur, et ne pas comme des simples spectateurs. Un service mécanique et autre de physiothérapie offriront aussi ses prestations pendant tout le week-end.

L’atmosphère proche et chalereuse de la TwoNav Empordà BTT Extrem

Plusieurs des petites améliorations que chaque année offre la Twonav Empordà BTT Extrem sont pensées pour promouvoir une atmosphère proche et chaleureuse. On prétend que tant les bikers comme ses familles vivent une expérience unique et complète, qu’aucun bout ne reste libre ce week-end de pur VTT dans l’un des environnements les plus idylliques de l’Espagne. Le soin du rider pre- et de post-course est un trait caractéristique qui fait que cette épreuve laisse un si bon souvenit.

Suivi de l’épreuve exclusivement avec GPS

Pour ajouter un plusc de divertissement, le parcours se suit probablement complètement avec GPS. TwoNav offrira un service de location de dispositifs pour tous saquellos qui ne disposent toujours(encore) de l’un et, une assurance, une surprise plus – jusqu’à maintenant nous pouvons lire-. Sans j’embraie, les croisements compliqués pour être douteux(hésitants) ou parce qu’il est estimé qu’il(elle) passera très rapide, oui ils sont signalisés.

Divers de nos ambassadeurs, comme Jame Caro ou tout le secteur français (Théo Meuzard, Guylaine Ducol et Paul Foulonneau) ils(elles) seront dans la ligne de sortie(départ). Et tu: pars-tu pour le perdre ?

News, Vélo route, VTT
Sea otter europe, sea otter, sea otter classic, twonav

La Sea Otter arrive à Gérone

 

La Sea Otter, le festival de cyclisme le plus important du monde, atterrit pour la première fois dans l’histoire dans le continent européen, concrètement à Gérone, ville célèbre par sa forte culture vélo. Naturellement, TwoNav participera à cet évènement important qui aura lieu du 2 au 4 juin 2017. Et avec une surprise extra …

La Sea Otter Europe, le plus grand festival européen de cyclisme.

La Sea Otter Europe est inspirée de l’un des festivals dédiés au cyclisme plus grand et complet du monde, la Sea Otter Classic, qui a lieu dès 1991 dans la Laguna Seca (la Californie – États-Unis). Cette première édition européenne sera, déjà d’entrée, le festival de cyclisme le plus grand du continent, avec plus de 25.000 participants. Pour l’occasion, les espaces de foire se combinent avec des compétitions, des exhibitions et de diverses activités relatives au vélo. Il est clair que du 2 au 4 juin 2017 nous vivrons une authentique fête du vélo.

sea otter, sea otter classic, Stagesvtt.fr

Pourquoi à Gérone ?

Simplement, parce que la ville catalane a tout pour accueillir un grand festival du cyclisme à niveau européen. Depuis toujours, elle a était le siège d’équipes professionnelles (comme l’Orica-Scott GrenEdge et le Cannondale) et un lieu de résidence de cyclistes consacrés qui cherchent la qualité de ses territoires et son climat privilégié. Elle dispose d’un réseau de routes secondaires, parfaitement conservées mais sans une grande affluence de gens, et quelques environnements naturels de grande variété et richesse, idéaux pour le vélo de montagne dans n’importe laquelle de ses discipline. De plus, elle jouit de quelques infrastructures à la hauteur d’un événement de cette grandeur. C’est pour cela que la ville dispose du timbre de Destination de Tourisme Sportif. Ce 2017 sera déclaré l’Année du Cyclotourisme dans Gérone et la Costa Brava, une déclaration poussée par le « Patronat de Tourisme la Costa Brava et Pyrénnes de Gérone »

TwoNav dans la sea Otter.

Évidemment, TwoNav sera présent avec un stand à la foire dont vous pourrez vous approcher et connaître tous nos produits et toute notre activité relative au cyclisme en particulier et au sport outdoor en général. Mais nous avons une autre surprise de plus …

Stagevtt.fr, tout prêt pour la grande occasion.

Notre ambassadeur et coach technique d’enduro avec 25 ans d’expérience, Olivier Navarro, a prévu un plan pour que nous tous profitions aux maximum d’une foire sans des précédents. Pour cela, et en profitant que le siège de Stagesvtt se trouve à seulement 5km de Gérone centre et à 15 min du célèbre spot de Santa Coloma de Farners, où sera disputé l’enduro, il propose un week-end complet qui augmente la portée de cette grande fête du cyclisme. Pour ceux qui vivez près, vous pourrez profiter les cours techniques de descente qu’il propose sur le circuit de la course depuis les semaines préalables à la preuve. Ceux qui venez de plus loin, ne vous inquiétez pas, parce que le week-end thématique sera très complet, avec logement en pension complète – dans une maison de campagne et dans une atmosphère chaleureuse, festive et … international!-, une visite nocturne de Gérone à vélo et inscription et transport à la preuve d’enduro.

Tous ceux qui soyez intéressés ne doutez pas à envoyer un e-mail à mountain.bike@13mail.com ou vous inscrire directement sur son site, et Olivier vous préparera un plan sur mesure. Les places sont limitées !

VTT
Andalucia Bike Race

Chronique de l’Andalucía Bike Race 2017, par Théo Meuzard

Il y a une semaine, notre ambassadeur Théo Meuzard disputait l’épreuve par étapes la plus éprouvante de l’autre coté des Pyrénées mais aussi l’une des plus réputées du monde : l’Andalucía Bike Race. Outre sa prestation plus qu’honorable, il ajoute une expérience autre que sportive, disons vitale! Lui-même nous la raconte :

Andalucia Bike Race

« Samedi 25 Février, je prends l’avion avec Alexis Chenevier et Lionel Macaluso direction Cordoue pour rejoindre les autres membres de l’équipe Hutchinson tires. En effet, exclusivement pour l’évènement, Hutchinson a formé une équipe composée de 2 pilotes Français et 5 pilotes Espagnols.

Sur place nous rencontrons nos équipiers de la semaine. L’ambiance est chaleureuse et la météo bien plus clémente que chez nous, bienvenue en Andalousie ! Demain, nous entamons 6 jours de course, soit 410km.

Andalucia Bike Race

Dimanche, nous attaquons les hostilités avec un contre la montre de 30km et 1000m de D+. 5km après mon départ, je suis contraint de m’arrêter à cause d’un problème mécanique. 9min seront nécessaire pour réparer et repartir. Ça démarre mal, mais la semaine est encore longue !

Lundi, première grosse étape avec 80km et 1800m de D+. On commence avec 15km de plat. Les Espagnols ont de la force et ça roule très vite ! Je remonte progressivement, mais km 50, plus de son, plus de lumière ! j’essaye de sauver les meubles jusqu’au dernier ravito. Je perds à nouveau pas mal de temps ce jour-là, mais les paysages traversés redonnent le sourire !

Andalucia Bike Race

Mardi, nous partons, comme la veille, du centre historique de Cordoue. Au programme du jour, 80km et 2000m de D+. Les sensations sont bonnes, et rapidement nous empruntons de beaux singles rapides et joueurs. Tout se passe bien, beaucoup de plaisir sur cette étape !

Mercredi, 70km et 1900m de D+. Cette fois nous partons de Andujar. Le début est très cassant avec une succession de bosses raides qui se montent à pied. S’en suit une partie rapide sur piste, puis nous arrivons sur des trails dans un décor somptueux. Perdus au milieu de la campagne Andalouse, je profite de 2 longues descentes pour gagner des places. A l’arrivée, tous les coureurs ont le sourire tant l’étape était belle !

Andalucia Bike Race

Jeudi, c’est l’étape reine au départ de Linares, avec pas moins de 104km et 1900m de D+. Les 40 premiers kilomètres me paraissent interminables : Mon Anima + indique 30km/h de moyenne sur des pistes et des routes où nous roulons en peloton. La suite s’avère plus intéressante puisque nous retrouvons des singles et de beaux paysages. Je craignais la fin d’étape mais il n’en est rien, pas de souci à déplorer !

Vendredi, c’est l’ultime bataille avec 50km et 1000m de D+. La fatigue des jours précédents se fait sentir mais on sait qu’on est bientôt au bout du périple ! Le début d’étape est très roulant et rapide, puis nous enchainons une succession de singles plaisants à rouler avec de nombreuses relances. La fin d’étape se fait, comme la veille, fond de cassette.

Andalucia Bike Race

A l’arrivée les traits sont marqués mais la joie se lit sur tous les visages poussiéreux !

19h25 après mon premier coup de pédale dimanche, j’en termine avec ma première Andalucia Bike Race !

Un petit tour au « Mercado de la Victoria » de Cordoue, puis nous plions bagage, direction la France. Des souvenirs plein la tête, des coups de soleil plein les bras, c’est sûr, si l’occasion se présente à nouveau, on reviendra !
Un immense merci aux Espagnols pour leur convivialité, et à Hutchinson tires pour l’invitation, on s’est régalé.

Toute la semaine, j’ai pu me baser sur les données de mon GPS Anima + pour gérer mon effort : suivi de mon cardio, de la distance, du dénivelé, mais surtout le suivi du profil en temps réel pour placer mes efforts aux bons endroits !
Après la course, je peux également faire le point sur le logiciel Land.

Quelques chiffres sortis de l’Anima + :

Kilométrage total : 410km
Temps total : 19h25
Etape la plus longue : 104km
Etape la plus rapide : 25km/h de moyenne
Vitesse max : 60km/h
FC max : 195 bpm »

Un grand merci à Théo pour avoir partagé son expérience avec nous et une félicitation encore plus grande. Bravo, Théo !