Trail running, Uncategorized
Pierramenta

Les trois conseils de Marc Carós pour faire face à un trail par étapes

L’un des principaux défis de l’année pour notre ambassadeur Marc Carós cette 2017 sera la célèbre Pierramenta Été, une course par étapes de 3 jours qui aura lieu du 30 juillet au 2 juillet. Marc est un expert en ce type de d’épreuves. Nous lui avons demandé de nous donner trois conseils pour faire face à cette course que, naturellement, nous seront très utiles pour n’importe quel trail.

Celle de 2017 ne sera pas la première occasion dans laquelle Marc est dans la ligne de départ de la Pierramenta été. Il l’a déjà fait une fois, à sa première édition, mais seulement il n’a pu disputer que la première étape parce que son ami ne s’est pas bien trouvé.

« Cette année je participerai avec un collègue avec lequel je me complément très bien. Il est jeune, il a de la puissance et il monte très bien. Je suis plus diesel et plus fort dans les descentes. La grâce sera dans trouver le juste milieu. Mais cela ne sera pas difficile, car nous entraînons ensemble depuis un bon moment.
Je crois que j’arrive dans un bon moment. Le sol handicap est que le week-end antérieur je ferai le Marathon du Monte Olympus, en Grèce, une Coupe du Monde, et cela sera un peu juste pour récupérer 100 % « .

 

Pierramenta

Et, maintenant oui, nous vous laissons ses conseils :

1) Aux épreuves par étapes il faut porter une bonne stratégie. Elles sont souvent exigeantes en ce qui concerne à la technique et aux dénivellements. Il est très important de connaître bien ton compagnon, d’avoir entraîné ensemble et de détecter dans quels tronçons l’un ou l’autre va mieux. Naturellement, aussi il faut « se conduire bien » : réguler est vital, il est obligé faire un établissement initial élaboré : l’improvisation n’est pas conseillée et le Land vous sera d’une grande utilité.

2) La climatologie et les ravitaillements ont une grande importance. Le Pierramenta Été est une course de semi-autosuffisance, il faut prévoir les ravitaillements minutieusement. L’hydratation, comme dans toutes les épreuves par étapes, est très importante, et non seulement pour le même jour, mais en pensant déjà à l’étape suivante. Nous avons à tenir très en compte aussi de la prévision météorologique. Une année a fait une chaleur infernale, mais il peut arriver l’opposé, parce que la haute montagne est extrémiste.

3) Si le terrain est varié, il est convenable de porter plus d’un type de chaussure. Dans la Pierramenta, par exemple, les crêtes se succèdent dans la première et deuxième étape, il faut porter des chaussures bien protégés et avec une très bonne prise dans un terrain rocheux. Pour la dernière étape, on peut choisir un model plus léger.

 

 

Pierramenta

 

Nous remercions beaucoup Marc pour ses précieux conseils et nous lui désirons beaucoup de chance!

Share this Story
Load More Related Articles

Facebook Comments

Newsletter

Facebook