News, Uncategorized, VTT
Reconocimiento TwoNav Emporda BTT Extrem con el BUFF MTB Pro Team

5 conseils VTT pour les courses à étapes

La saison VTT débute sérieusement pour TwoNav. Le 16 et 17 Avril, c’est tout d’abord la TwoNav Emporda BTT Extrem qui nous attend sur la Costa Brava en Espagne. Puis début Mai, TwoNav sera présent sur le mythique raid VTT Chemins du Soleil. Voici donc nos 5 conseils VTT basiques pour affronter dignement une course par étapes (merci à Antonio Ortiz, du Buff MTB Pro Team pour la collaboration).

1- Le premier de nos 5 conseils VTT est surtout destiné aux participants vivant dans la région où se dispute l’épreuve. Si vous en avez l’opportunité, téléchargez la trace et reconnaissez les étapes ou certains secteurs clés. Lors d’une course à étapes il faut être prudent, conserver ses forces, et la connaissance du parcours vous aidera à identifier les zones où tout donner et les zones ou vous réserver. Bien sur, avec le profil de l’épreuve, vous pouvez parfaitement lire ce qui vous attend sur votre GPS, mais sans indications sur l’exigence technique du terrain, il vous manquera toujours des informations que seule l’expérience peut vous donner.

2_ L’alimentation les jours précedant l’épreuve est très importante. Peu importe votre niveau ou comment vous pensez affronter la course : une compétition aussi longue, par étapes, comme la TwoNav Emporda BTT Extrem, sera toujours exigente. Cette dernière semaine, il faudra penser à privilégier les hydrates de carbone dans votre assiette, ce qui constituera votre principale source d’énergie durant la course. C’est une erreur majeur de penser que la nutrition commence une fois la ligne de départ franchie.

Pau Zamora con su GPS Anima+ reconociendo los recorridos de la TwoNav Emporda BTT Extrem

3_ Toujours en ce qui concerne l’alimentation… Anticipez! En course, vous ne vous alimentez pas simplement pour maintenir votre rendement immédiat, vous devez également essayer de conserver vos forces et finir l’étape du jour dans les meilleures conditions. Cela concerne surtout l’hydratation. Vous n’avez pas le droit à l’erreur si vous voulez être compétitif sur les étapes suivantes. Il est fondamental de compenser constament les pertes en sels minéraux afin de maintenir votre rendement musculaire.

4_ Sur ce type de course, entre aventure, compétition et orientation, où la signalisation est limitée aux secteurs les plus compliqués (c’est le cas sur la TwoNav Emporda BTT Extrem), il faut savoir « naviguer ». Mais cela ne veut pas seulement dire savoir utiliser son GPS. C’est également une question d’attitude. Ne vous précipitez pas et sachez perdre quelques secondes à analyser votre route plutôt que de perdre de l’énergie à rebrousser chemin en cas d’erreur.

5_ La mécanique est un autre point important à prendre en compte. Il va sans dire que votre vélo doit être révisé, propre et à point pour la course, mais il faudra aussi en prendre soin durant l’épreuve. De nouveau, la même recommendation : anticipez ! Ménagez vos pneus, bichonnez votre chaine et ne prenez pas de risques inconsidérés qui pourrait laisser votre monture KO (ou bien pire, vous-même !).

VTT
Xavi Sola et son Anima+ sur l'Algarve Bike Challenge

Chronique VTT de l’Algarve Bike Challenge… avec Anima+

Xavier Sola, « Titi », est un membre à part de la famille TwoNav. Ce rider intrépide a déjà participé à des épreuves telles que Le Raid VTT Chemins du Soleil, l’Andalucia Bike Race, la Med Xtrem… sur chaque course, il apporte sa bonne humeur, quel que soit le résultat sportif au bout de l’effort. D’une part, son objectif est toujours de donner le meilleur de lui-même. D’autre part, il aime le VTT comme personne. Cette fois-ci, en duo avec son ami et alter ego Alejandro Franco, Titi a pris le départ de l’Algarve Bike Challenge, équipé de son fidèle Anima+. Voici sa chronique !

« Début Mars est une période idéale pour gouter à de nouvelles courses dans des zones comme l’Algarve, où pédaler en pantalon court est toujours plus agréable. L’Algarve Bike Challenge est une course par étapes qui se déroule à Tavira et ses alentours. Un des attraits de la course est le sceau de l’UCI, qui attire des riders de très bon niveau, même dans la catégorie Open réservée au non-professionnels comme nous. C’est une épreuve rapide et roulante, sans grandes difficultés techniques. Elle tombe deux semaines après l’Andalucia Bike Race ; les gens arrivent donc avec un bon état de forme. Mon ami Alejandro et moi nous voulions y aller pour changer d’air et sortir de notre paresse hivernale, avec très peu d’entrainement et beaucoup d’inconscience.

Le vendredi matin nous sommes arrivés à l’aéroport de Séville, avant de rejoindre le Portugal en voiture. Cette nuit-même nous attendait un petit contre-la-montre dans le centre de Tavira. Rues étroites et pavées, escaliers, virages techniques… bref, un circuit de 3km amusant, mais au bout duquel nous étions lessivés.

Xavi Sola et son Anima+ sur l'Algarve Bike Challenge

Le soleil et le vent nous attendaient le samedi. L’étape était de 86km avec 2100m+. Le départ sur route fut très rapide, idéal pour se réchauffer dès les premiers kilomètres. À partir de là, nous avons eu droit à 30km de légère ascension, avec des rampes asses raides mais courtes. À la moitié de l’étape, nous avions déjà conquis deux tiers du dénivelé. Dès lors, la tendance fut à la descente, sur des chemins très rapides, avec des pierres et un terrain sec, combinés avec de petites mais violentes montées. Le tracé se terminait par 10 kilomètres de singletrack plats, un peu lents dans certaines zones, mais assez divertissants. En général, ce fût une étape casse-pattes et un peu ennuyeuse., à l’issue de laquelle nous nous sommes positionnés dans le premier tiers de la classification. Si l’on considère qu’il s’agissait de la première longue sortie depuis plusieurs mois, on peut dire que nous nous sommes très bien débrouillés. Le circuit était très bien signalé, si bien que la trace indiquée par l’Anima+ n’était pas nécessaire, mais le reste des données fournies (kms, dénivelés, etc…) s’est avéré très utile. il est toujours intéressant de l’utiliser.

Xavi Sola et son Anima+ sur l'Algarve Bike Challenge

Au programme du dimanche : 72 kilomètres pour 2100m+. De nouveau, la course débuta sur la route. Nous avions de meilleures sensations qu’hier, malgré la fatigue accumulée. Nous avons donc démarré fort en emmenant quelques uns sur le porte bagage jusqu’à la première ascension. Nous avons débuté une première et longue côte sur une piste, d’environ 25 ou 30 kilomètres, avec peu de repos. Un vent fort soufflait de face, mais nous avons bien résisté malgré tout. Durant l’étape apparaissaient quelques tronçons un peu techniques sur lesquels nous étions à notre aise, à l’inverse des autres participants. Beaucoup sont très rapides sur les pistes, mais sur ces zones techniques perdent du temps. Après 35km, nous avons atteint le sommet après avoir grimpé 1200m+ en une seule fois ! Commencèrent alors les descentes, plus amusantes que la veille, mais empruntant toujours beaucoup de pistes. Les derniers 10 kilomètres nous ont surpris avec quelques sentiers très sympas qui nous laissèrent à un kilomètre de l’arrivée. Malgré notre bon niveau de performance du jour, nous sommes restés à peu près dans la même position du classement général. L’Anima+ a de nouveau joué son rôle de compagnon de route idéal, et nous avons eu l’impression de très bien rouler, considérant la forme avec laquelle nous arrivions.

Nous espérons nous aligner prochainement sur une autre course à étapes, probablement la TwoNav Empordà BTT Extrem le 16 et 17 Avril, une course spectaculaire. »

 

VTT
Guylaine Ducol est prête à affronter la saison 2016 avec son Anima+ de TwoNav

Guylaine Ducol participera à la TwoNav Emporda BTT Extrem

Confirmée ! Guylaine Ducol participera à la prochaine édition de la TwoNav Emporda BTT Extrem, qui se disputera le 16 et 17 Avril prochain. Nous avons profité de cette bonne nouvelle pour faire le point avec la jeune rider, dont le talent n’a d’égal que sa gentillesse.

Comment te sens-tu actuellement ? Où en es-tu dans ta préparation ?Guylaine Ducol est prête à affronter la saison 2016 avec son Anima+ de TwoNav

Nous sommes dans le dernier bloc de travail foncier. Je suis censée être presque au top en ce moment. Ce week-end, je participerai à une Coupe de France sur route à Chambéry. À partir de là, il faudra travailler pour être performante sur les distances plus courtes qui restent ma priorité.

Aimes-tu les courses à étapes ?

Je n’ai pas trop d’expérience sur le long, à vrai dire. L’an passé j’ai participé à la MB Race marathon et cela s’est plutôt bien passé, donc avec mon coach nous avons décidé de faire quelques épreuves à étapes cette année. Je participe à la TwoNav Emporda BTT Extrem, mais je ferai également la Transmaurienne fin Juillet.

 

Connais-tu la Costa Brava ? qu’est-ce qui t’attire sur la TwoNav Emporda BTT Extrem ?

Mes grands-parents habitent à l’Escala, je connais donc la région. J’ai même eu l’occasion de découvrir une partie des circuits de la course l’an passé. Mon père a pris part à l’épreuve et j’étais sur les ravitaillements. J’étais encore trop jeune pour participer malheureusement. Cette anné, nous allons tous en profiter.

Quel sera ton objectif sur la course?

J’aimerais prendre des repères et voir comment je me sens. Mais je fais de la compétition depuis toute petite… une fois en course, je ferai tout pour être devant. Ensuite, mon séjour en Espagne se prolonge : je participerai à une course UCI à Barcelone la semaine suivante.

Guylaine utilise le GPS Anima+, avec ses accessoires (capteur de fréquence de pédalage et ceinture cardio), en course comme à l’entrainement. Bien que la TwoNav Emporda BTT Extrem ne soit pas une course d’orientation à proprement parler, certains secteurs recquièrent un peu de navigation. L’Anima+ sera l’allié parfait pour mener Guylaine sur quelques uns des plus beaux sentiers de la Costa Brava.

Uncategorized, VTT
David Cachon s'amusant comme un petit fou avec son GPS Anima+ de TwoNav. Session photo et enduro!

My Soul is on Fire / un reportage de David Cachon

C’est avec un grand plaisir que nous nous faisons écho de cette jolie aventure de notre ambassadeur David Cachon, illustrée par de superbes images d’Ismael Ibáñez (copyright). Voici un post un peu différent de ce à quoi nous vous avions habitués. Nous espérons que ce Photoreportage original vous plaise !

Texte: David Cachon

Photos: Ismael Ibáñez

Cela avait commencé comme une simple sortie d’Enduro, et s’est terminé en aventure de freeride.

Je me suis toujours considéré comme un type simple et tranquille, qui profite des petites choses de la vie, bien que de temps en temps je me permette quelques caprices qui me rendent un peu plus heureux. Ce que je n’avais pas imaginé, c’est qu’avec cette aventure mon caractère changerait. Je crois que mon âme s’est  littéralement enflammée, j’ai la sensation d’avoir en moi une horde de chevaux prêts à sauter la barrière et s’échapper au grand galop. Mais ce serait mieux de vous raconter l’histoire depuis le début.

David Cachon s'amusant comme un petit fou avec son GPS Anima+ de TwoNav. Session photo et enduro!

Je n’y ai pas réfléchi deux fois. J’ai mis mon vélo d’Enduro dans la voiture, j’ai préparé une bonne session musicale et j’ai acheté à manger pour le voyage. Je connaissais déjà bien la zone, je me suis dirigé vers La Fenanosa, un lieu spécial , presque magique j’oserais dire.

David Cachon s'amusant comme un petit fou avec son GPS Anima+ de TwoNav. Session photo et enduro!

L’essence de ce bikepark vient des personnes qui le font fonctionner, la famille Orban. La gentillesse avec laquelle ils accueillent les gens te font sentir comme un membre de leur famille, au bout de quelques minutes seulement. Sérieusement, quand je pense à La Fenanosa, j’y songe bien au-delà de ses circuits.

David Cachon s'amusant comme un petit fou avec son GPS Anima+ de TwoNav. Session photo et enduro!

Soudain, en descendant par un des circuits j’entends un bruit et pense : « Merde, j’ai encore crevé… ». Mais après avoir vérifié me deux pneus, je vois qu’ils sont en parfait état. Je continue ma descente, savourant chaque saut, chaque virage incliné, et de nouveau j’entends ce bruit. Je décide de repartir et c’est alors que surgissant de nulle part un incroyable vélo vert me passe par-dessus. Je m’exclame : « Quel ****** », et je me lance à sa poursuite dans la pente en donnant tout ce que j’ai de force dans les pédales afin de rattraper cet individu qui a perturbé ma route d’Enduro.

David Cachon s'amusant comme un petit fou avec son GPS Anima+ de TwoNav. Session photo et enduro! David Cachon s'amusant comme un petit fou avec son GPS Anima+ de TwoNav. Session photo et enduro!

La vérité c’est que j’ai du mal à l’attraper. Je suis tout proche de lui, nous nous rejoignons presque dans certaines courbes mais en atteignant la zone la plus accidentée, il reprend l’avantage. Ce mec va vite et vole très très bien.

David Cachon s'amusant comme un petit fou avec son GPS Anima+ de TwoNav. Session photo et enduro!

On dirait qu’il m’échappe quand commence une série de grands sauts. Habilement je prends un raccourci avec des sauts plus petits me permettant d’aller plus vite.

David Cachon s'amusant comme un petit fou avec son GPS Anima+ de TwoNav. Session photo et enduro!

Finalement je réussis à le rejoindre… peut-être parce que c’est la fin de la descente!

David Cachon s'amusant comme un petit fou avec son GPS Anima+ de TwoNav. Session photo et enduro!

Il retire son casque, me tend la main et me dit: « Hi I´m Tobi and you?”. Je lui répondis : « joli vélo », captivé para sa monture, pendant que mon cerveau reconnaissait le visage de ce type qui était passé au-dessus de moi quelques instants plus tôt… Il s’agissait du freerider allemand Tobi Wrobel!

David Cachon s'amusant comme un petit fou avec son GPS Anima+ de TwoNav. Session photo et enduro!

Après plusieurs descentes nous décidons qu’il est temps de terminer la session pour aujourd’hui et d’aller se reposer à la Fenanosa. Une douche et un bon dîner sont le prélude parfait avant d’engager la conversation quant à son nouveau vélo Rose Soul Fire.

David Cachon s'amusant comme un petit fou avec son GPS Anima+ de TwoNav. Session photo et enduro!

C’est l’heure d’aller dormir. Mais quelque chose a changé en moi, une nouvelle flamme qui me consomme? Cette vidéo peut-être vous aidera-t-elle à comprendre.

 

 

Vidéo officielle TwoNav Emporda BTT Extrem

Nous sommes très heureux de partager avec vous la vidéo officielle de la deuxième édition de la TwoNav Emporda BBT Extrem, animée para nos deux riders Pau Zamora y Joan Llordella équipés de leur Anima+. Découvrez une course par étapes tracée au cœur de la Costa Brava. Avec 2 étapes en ligne et un contre-la-montre, vous aurez tout le loisir et la liberté de vous exprimer au maximum. Très proche de la frontière française, la région de l’Emporda vous dépaysera sans aucun doute, le 16 et 17 Avril prochains. ¡Vamos!

VTT
TwoNav sponsor officiel del l'Orbea Monegros Bike Marathon

TwoNav partenaire de l’Orbea Monegros Bike Marathon

175 ans d’expérience chez Orbea. 8000 participants sur l’édition 2015 de l’Orbea Monegros Bike Marathon. Les numéros parlent d’eux-mêmes, et les amoureux du VTT ne s’y trompent pas : le rendez-vous est un incontournable de la saison. Cet événement au caractère bien trempé (mais non compétitif) se déroule dans un décors de cinéma, et fait partie des épreuves les plus anciennes et réputées d’Espagne. C’est avec plaisir que TwoNav sera partenaire de l’édition 2016, prévue le 30 Avril prochain. Voici une petite présentation. Direction le Nord de la péninsule ibérique, dans le désert des Monegros.

Les Monegros : un désert à la beauté singulière

Connus comme « les déserts d’Europe », les Monegros ne laissent personne indifférents, grâce à la diversité de leurs paysages mystérieux et inhospitaliers. Vous y découvrirez une steppe avec de petits bois isolés, une chaine de collines aux gouffres impressionnants et la fameuse région de Jubierre. Cette zone traversée par le marathon est connue pour ses « tozales », formations rocheuses hautes et étroites, qui donnent au lieu un charme étrange. Les Monegros offrent donc un décors tout à fait curieux et surprenant à l’épreuve.

Orbea Monegros Bike Marathon : 2 distances, une même essence

Cette année, l’organisation fête la 16ème édition. La recette du succès est donc simple : un environnement des plus atypiques, une organisation impeccable, la réputation du marathon, et l’ambiance de Sariñena convertie en sommet du VTT le temps d’un week-end (16 000 personnes, entre cyclistes, familles et volontaires). La plupart des participants optent pour la distance marathon, mais existe aussi la version semi.

Marathon: 115’8 kilomètres avec 922m de dénivelé positif. Départ de Sariñena à 12.00 pour un périple passant par les meilleurs spots de la région.

Semi Marathon: Un concentré de Monegros en 81,8km pour profiter au maximum de l’épreuve avec une distance plus abordable. Départ à 13.30 pour une échappée qui compte 815m de dénivelé positif.

TwoNav sponsor officiel del l'Orbea Monegros Bike Marathon


La philosophie de l’Orbea Monegros Bike Marathon

La compétition n’a jamais été mise en avant sur cette épreuve. D’ailleurs, aux origines, alors que l’usage du GPS n’était pas si étendu, rejoindre l’arrivée était une question d’orientation et de bonne lecture de carte et roadbook. Les cyclistes prenaient leur temps pour ne pas se perdre. L’aventure avant tout ! L’organisation met en valeur la solidarité, le défi personnel. Que chacun se fixe ses propres objectifs. Il n’y a donc pas de trophées pour les vainqueurs, mais bien entendu chaque rider reçoit son chip pour être chronométré. Des prix sont cependant décernés : au participant le plus agé, au vélo Orbea le plus ancien, au club le mieux représenté etc. C’est la touche authentique et le bon esprit qui fait la force de cette rencontre.

TwoNav avec l’Orbea Monegros Bike Marathon

Vous comprenez maintenant mieux pourquoi TwoNav ne pouvait pas manquer l’opportunité de prendre part à cette grande fête du VTT. En étroite collaboration avec l’organisation, nous avons travaillé les traces et nous développons actuellement différents supports afin de vous aider à analyser et visualiser les parours. Vous pourrez en disposer très prochainement sur la web officielle de l’épreuve.

Bien que la navigation via GPS ne soit pas obligatoire, elle est hautement recommandée ! C’est pourquoi nous serons présents avec un stand durant la feria de Sariñena, à partir du vendredi 29 Avril, afin d’accueillir toutes les curieux ou les passionnés avec leurs doutes et questions. De plus, nous tirerons au sort un Anima+, notre dispositf GPS haut de gamme pour VTT, entre tous les participants. Enfin, nos deux accolytes et Pro Riders Pau Zamora et Joan Llordella (équipe Buff Pro Team MTB) vous attendent sur le stand à 19.30 le samedi afin de vous expliquer comment et pourquoi utiliser la technologie GPS, lors d’une table ouverte informelle. Mais croyez-nous : bien d’autres surprises sont à venir. Pour en savoir plus, suivez-nous sur Facebook et Instagram @twonav_official!

Produits, VTT
Jerome Lassale, vététiste accompli et fidèle utilisateur de TwoNav

Portrait d’un utilisateur d’Anima; Jérôme Lassale

Jérome Lassale est un utilisateur averti de TwoNav, et récent propriétaire d’un Anima. Nous avons voulu en savoir plus sur ce sportif accompli et son approche de l’Outdoor. Voici sa petite interview.

Qui est Jérôme Lassale?
Je suis caviste à la cave de Die Jaillance. J’ai 38 ans. J’ai toujours vécu dans le Diois, région magnifique pour le cyclisme et la course à pied. Depuis 2001 je suis président du club cycliste de Die, je suis licencié au Die Athlétique club depuis 2014 et je fais partie de l’équipe raid de X-Sport Drôme. Cette saison j’ai intégré le Team Trail Cimalp. Je fais également partie du comité d’organisation de la cyclosportive la Dromoise (25 sept 2016) ainsi que du kv de l’Aiglette le 9 octobre (et depuis cette année je suis dans le bureau du raid Vtt).

Quelle est ton histoire sportive?
J’ai toujours pratiqué le vélo en compétition depuis 1996, j’ai eu l’occasion de participer au Championnat du Monde master de VTT à Praloup où je termine 18e et j’ai pas mal roulé sur le Circuit National de VTT. En 2012 nous avons accroché une 3e place sur le raid VTT Les Chemins du Soleil, puis en 2014 nous avons terminé 4e sur Les Chemins du Soleil et 3e du Raid VTT des 3 Vallées… le tout avec un TwoNav Sportiva.

J’encadre les jeunes au sein de mon club. En 2008 nous avons lancé le Team CCDie en DN3 VTT puis le Team Drôme VTT Proximeca les années suivantes où nous avons formé des jeunes qui actuellement dominent le circuit national voire international.

Depuis 2015, je me suis lancé dans une autre discipline : le Trail, avec quelques résultats prometteurs qui m’ont permis de rentrer dès 2016 dans la nouvelle équipe de Trail CIMALP.

Jerome Lassale s'est lancé sur Trail depuis 2015.

Quels sont tes meilleurs souvenirs sportifs?
Mon meilleur souvenir sportif reste Les Chemins du Soleil 2012, lors duquel nous avons obtenu une troisième place avec mon coéquipier Yohann. Nous avons eu l’occasion de côtoyer Thomas Dietch, de rouler à côté d’un grand champion. Ce fût une compétition éprouvante où j’ai fini complètement épuisé. Je remercie encore mon coéquipier de m’avoir soutenu moralement dans cette aventure !

Quels sont tes grands objectifs cette année?
Ça sera orienté Trail avec la CCC et les templiers.

Pourquoi avoir choisi l’Anima de TwoNav?
C’est une grande histoire avec TwoNav. Le Sportiva m’a suivi dans la plupart de mes compétitions de raid. C’est un compagnon qui m’a toujours été fidèle, aujourd’hui il était temps que je passe à la technologie supérieure avec le TwoNav Anima.

l'Anima de Jerome Lassale, adepte de la technologie TwoNav

Quel usage en fais-tu?
A l’entrainement, l’Anima me permet de récupérer mes données pour les transférer sur STRAVA, mais le grand plus est la cartographie. Je suis toujours à la recherche de nouveaux singles que ce soit en VTT ou trail, et avec la carte IGN en permanence avec nous c’est le top !!!! De même quand on est dans une région qu’on ne connait pas, il est facile de récupérer des tracés aujourd’hui.

En compétition, il me sert surtout sur des gros raids où le suivi de la trace est obligatoire, c’est indispensable d’avoir du bon matériel.

Que penses-tu de la technologie de plus en plus présente dans les sports Outdoor?
Pour ma part, je ne pourrais plus m’en passer, les transferts des données sur pc me sont devenus indispensables.

Quelle est l’aventure qui te fait rêver, à laquelle tu aimerais prendre part un jour?
La Diagonale des Fous.